En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Actualités
Télécharger
Bons Plans
Jeux en ligne
MMORPG Gratuits

Captain Tsubasa : New Kick Off sur DS

  • test jeu vidéo DS : Captain Tsubasa : New Kick Off sur DS
Editeur : Konami     Développeur : Konami
Pour ses 30 ans, le manga Captain Tsubasa arrive en Europe. Mais sous la forme d'un jeu de rôle lent.
laisser un avis
Olive et Tom ne sont pas toujours en forme

A ma gauche, le petit ange de l'adulescent pas fini, toujours amoureux des dessins animés de sa jeunesse, en extase à la simple idée de glisser Olive & Tom dans sa Nintendo DS pour enchaîner les matchs et les volées de 70 mètres. A ma droite, le diablotin du joueur expérimenté, impatient et exigeant, qui peine à pardonner en 2010 des défauts de conception qu'il croyait proscrits depuis les années 1990. Entre les deux, lequel écouter ? Le choix s'annonce difficile.

Coup d'envoi
Captain Tsubasa : New Kick Off
n'est pas un mauvais jeu. Il s'agit même d'un excellent produit pour tous les fans du célèbre dessin animé, longtemps privés d'adaptation sur console en Europe. A la tête de l'équipe de Nankatsu (le nom original de la New Team), vous dirigez Tsubasa (Olivier) mais aussi ses coéquipiers, comme Ishizaki (Bruce), le défenseur dévoué, Morisaki, le gardien de but trouillard ou Nagano, l'ailier déterminé. Comme dans tout jeu de football, chacun a ses statistiques et les capitaines sont prépondérants.
Une fois sur le terrain, la partie se déroule comme un jeu de rôle japonais : les déplacements se font en temps réel, avec d'innombrables interruptions dès que deux adversaires se font face. S'engage alors une bataille stratégique, dont l'issue dépend du choix (frappe, passe, esquive en attaque, interception, tacle ou blocage en défense) ainsi que des stats des joueurs. Le jeu parvient à récréer des équipes à la personnalité forte, certaines sont agressives, d'autres défensives, portées sur la contre-attaque ou encore la vitesse du jeu de passe.

Aussi lent que le dessin animé
Là où le bât blesse, c'est quand il s'agit de prendre le match en main. Les commandes font appel à des options peu claires et, sauf à se plonger dans la recette ésotérique du jeu, les choix se font à la chance et à l'instinct. Plus gênant, les matchs sont longs, pas loin d'une demi-heure, et les confrontations, amusantes au début, deviennent vite irritantes dès qu'il s'agit de se fader trois scènes animées déjà vues pour que le défenseur central fasse une passe anodine à son latéral.
Textes omniprésents, coupures irritantes, cinématiques répétitives, textes mal traduits et resservis ad nauseam, l'aspect jeu de rôle prend trop souvent l'ascendant sur le plaisir de jeu. Dommage, retrouver les différents capitaines de Captain Tsubasa, leurs frappes spéciales en 3D, et même jouer la Nankatsu avec son maillot de rechange rouge font leur petit effet sur le fan. Mais le jeu aurait gagné à être plus épuré, plus rythmé. En l'état, l'enthousiasme dure le temps de chaque mi-temps, avant d'être gagné dès la pause par l'impatience et la lassitude.

Votre note :  
Passez votre souris sur une étoile puis cliquez
imprimer
test
partager sur Viadeo
partager sur Facebook
partager sur LinkedIn
partager sur Scoopeo
partager sur Technorati
partager sur Digg
partager sur Delicious
partager sur Google
partager sur Myspace
partager sur Yahoo!
Service 01net
Newsletters 01net
abonnez vous gratuitement !
Téléchargement
Voir le dernier numéro