En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Illectronisme : un fléau qui touche dix millions de Français

Se servir d'un ordinateur, voter en ligne, acheter un billet de train ou regarder une vidéo sur YouTube peut vous sembler évident. Ce n'est pas le cas pour 15 % de la population française.

laisser un avis
L’illectronisme va-il devenir le mal du XXIe siècle ? Vous ne savez pas ce que c’est ? Il s'agit de l’incapacité à utiliser des ressources numériques et à accéder à leurs contenus. Selon Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’Internet pour le ministère de la Recherche et de l’Economie numérique, près de 15 % des Français en souffrent, soit près de 10 millions de personnes.
Slate, qui rapporte l’information, souligne que cet illectronisme est étroitement corrélé à l’illettrisme puisque 90% du contenu trouvé sur le Net est du texte. Mais d’autres facteurs, comme le coût (frein invoqué par 42 % des personnes interrogées) et la complexité de l’outil informatique, sont à prendre en compte, selon une étude réalisée en 2011 par le Credoc [document PDF].
Et la proportion de personnes souffrant de ce handicap risque d’augmenter. « Il s’agit d’une machine qui change de configuration en permanence. Contrairement à un grille-pain ou un fer à repasser, où un bouton est égal à une fonction, sur Internet un bouton correspond à une multitude de fonctions », déclare Bernard Benhamou à Slate. Les nouveaux médias évoluant sans cesse, certaines catégories de personnes ont du mal à suivre. Les personnes âgées ou celles au foyer, par exemple. Autre catégorie concernée : certains jeunes, pourtant nés avec les nouvelles technologies, qui n’ont qu’une connaissance partielle et essentiellement ludique de ces outils.
Pour Gérard Valenduc, codirecteur du centre de recherche Travail et technologies, interrogé par le site Atlantico, l’illectronisme peut entraîner un phénomène d’exclusion sociale. En particulier dans le monde du travail, mais aussi dans la sphère personnelle. Certaines personnes peuvent avoir des difficultés à voter en ligne ou à se renseigner sur les horaires des salles de cinéma, par exemple.

Formation et démocratisation des outils

agrandir la photo
La solution passe, comme pour l’illettrisme – grande cause nationale 2013 –, par la formation. La formation à l’école pour commencer. Un brevet et un certificat informatique ont ainsi été mis en place par l’Education nationale depuis 2001. Mais le travail doit être poursuivi à l’université, en entreprise ou dans des associations. L'Académie des sciences vient d'ailleurs de rendre un rapport [document PDF] sur la nécessité d'un enseignement d'informatique structuré et adapté au monde d'aujourd'hui dans notre pays. Depuis l'école primaire jusqu'à l'université.
Parmi les programmes mis en place, la délégation aux usages de l’Internet a lancé, avec l’Agence nouvelle des solidarités actives, un projet « TIC et insertion » visant à diminuer la fracture numérique en formant des travailleurs pauvres ou des bénéficiaires du RSA aux technologies du Web. Autre initiative, à Mulhouse, depuis plusieurs années, la Maison de l’emploi et de la formation s’attache à rendre les usagers autonomes dans le domaine informatique par le biais d’ateliers.
Mais pour certains experts, la solution viendra aussi de la démocratisation des outils numériques. Comme les tablettes par exemple. Leur ergonomie et leur côté ludique poussera sans doute plus de personnes vers les TIC. Une baisse de leur prix également.
Sources : Slate et Atlantico
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L’Internet européen : une belle idée, mais utopique
Des stages de formation continue à l’impression 3D
iPhone 6 : les dernières rumeurs
Microsoft tend la main aux «décrocheurs» scolaires
L’Union européenne envisage 100 000 formations au numérique en deux ans
Les rumeurs du Samsung Galaxy S5 : infos ou intox ?
Les Yvelines financent des formations à la pose de fibre optique
Syntec Numérique prépare un vaste plan de formation au numérique
Formation : les dix propositions de Syntec Numérique au gouvernement
Pourquoi Bouygues se risque à la guerre des prix sur l'Internet fixe
JTech 165 : LeWeb 13, la voiture connectée, le salon nautique, le top des objets connectés
Plus de 36 000 créations d’emplois dans le numérique d’ici 5 ans
Loi sur la prostitution: recul du gouvernement sur le blocage d'Internet
Les Taxis G7 embarquent des hotspots wi-fi connectés en 4G
Les appareils photo connectés à Internet séduisent les acheteurs
Orange déploie l'un des plus grands data center d'Europe, en Normandie
Un décret va encadrer la réservation par Internet des rivaux des taxis
Une nouvelle formation sur le big data de niveau bac + 6
Iran : un problème technique a rendu Twitter et Facebook accessibles
La Banque de France inclura enfin l'e-commerce dans ses statistiques