En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Ecole numérique : l'Europe compte en moyenne cinq élèves pour un PC

C'est en Scandinavie que les écoles sont les mieux équipées en outils technologiques. La France, elle, se situe dans la moyenne. En revanche, la formation des enseignants européens est globalement à la traîne.

laisser un avis
Cela fait des années que l’informatique et le numérique sont entrés dans les établissements scolaires. Le nombre d’ordinateurs à disposition des élèves a même doublé depuis 2006. Mais les petits Européens ne sont pas tous logés à la même enseigne révèle une enquête de Bruxelles sur la pénétration des technologies de l'information et de la communication (TIC) à l’école, menée durant l'année scolaire 2011-2012 et dont les conclusions ont été rendues publiques le 19 avril 2013.
Les pays scandinaves et nordiques disposent des meilleurs équipements (Suède, Finlande, Danemark), tandis que les élèves polonais, roumains, italiens, grecs, hongrois et slovaques sont ceux qui risquent le plus de ne pas disposer des équipements adéquats. La France se situe globalement au dessus de la moyenne européenne en matière d’équipement et de connexion à Internet. L’enquête relève que l’on compte dans l’Hexagone en moyenne huit élèves par PC en primaire, cinq au collège et trois au lycée.
Le matériel informatique se trouve généralement dans une salle dédiée.
En Europe, seul un élève de primaire sur quatre (25 %) fréquente une école dotée de très bons équipements numériques, avec du matériel récent et un haut débit rapide (minimum 10 Mbit/s). Pour les lycéens, ce chiffre est meilleur mais il n’est malgré tout que de 50 %. Et 20 % des élèves de secondaire (collège et lycée) n'ont jamais ou presque jamais utilisé d'ordinateur en classe. Un chiffre préoccupant.
Parmi les outils technologiques, il en est un qui a du mal à s’implanter dans notre pays, c’est le tableau blanc interactif. On en compte en moyenne un pour 250 élèves. Et pourtant il existe déjà depuis une dizaine d’années. Il est plus largement adopté dans les pays nordiques, en Irlande et en Espagne.
Enseignants ayant bénéficié de formations aux TIC (sur leur temps personnel, en ligne, par d'autres formateurs).
Autre point étudié par l’Union européenne, la formation et la motivation des enseignants. Ils ont généralement une vision positive de l'utilisation pédagogique des TIC et ont une attitude confiante à cet égard. Mais leur formation est rarement obligatoire. Ainsi en Norvège, 80 % des enseignants ont suivi des cours sur les TIC alors qu’ils ne sont que 10 % à avoir bénéficié d’une telle formation en France ou au Luxembourg. La plupart d'entre eux sont obligés de se former en dehors de leurs heures de travail dans le cadre d'une démarche personnelle.
Les enseignants se servent de leur ordinateur pour préparer leurs cours (plus de 90 %). Ils surfent sur Internet, préparent des quiz, des présentations... Mais peu d'entre eux utilisent finalement l'outil informatique en classe. D'après eux, ils manquent en premier lieu de matériel (environ 30 % des réponses), de compétences (30 %) et enfin de contenus pédagogiques utilisables (11 %).
Bilan de l’enquête : il est nécessaire d’intégrer plus encore les TIC dans les établissements scolaires. Autrement dit, il faut investir dans les infrastructures et consacrer davantage de ressources à la formation des enseignants. L'enquête recommande également à la Commission de soutenir des projets axés sur de nouvelles approches de l'enseignement par les technologies numériques. Mais compte tenu de la situation économique du Vieux continent, cela ne sera pas une mince affaire.
A lire aussi :
Ecole numérique : ce qui va changer en 2013, paru le 14/12/2012
Selon le CNNum, tout reste à faire pour le numérique à l’école, paru le 14/3/2012
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Initier nos enfants au code, une idée qui fait consensus
En 2015, LDLC ouvrira l’Ecole pour former les porteurs de projet de demain
L'école du futur aura des robots dans les classes
Trois mois intensifs pour devenir codeur
Un rapport analyse les freins à l'essor du numérique à l'école
L’IGN prépare une version tablette du géoportail Edugeo
Au cœur de l'école 42 en compagnie de Xavier Niel
Deux semaines en immersion à l'école 42 de Xavier Niel
Nathan et Bordas ouvrent aux élèves les manuels scolaires numériques
Priceminister parraine le lancement de l’école PolytechWeb
L'école européenne des métiers de l'Internet agrandit ses locaux à Paris
Des tablettes pour les étudiants de la région Centre
Rennes équipe 24 écoles de plus de tableaux blancs interactifs
Le gouvernement refuse de donner la priorité au logiciel libre à l’école
Faut-il favoriser le logiciel libre à l’école ?
Les nouvelles technos, un tue-l'amour dans le couple
Le plan de Christian Estrosi pour dynamiser les TIC
Perspectives d’embauches dans le secteur des TIC : embellie confirmée
Deux journées d’échanges sur les TIC dans l’enseignement supérieur