En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

La BNP Paribas autorisée à ficher les incivilités de ses clients

La CNIL a autorisé la banque à informatiser les incivilités des clients à l’encontre de ses salariés. Les données des clients incriminés ne sont pas stockées.

laisser un avis
agrandir la photo
Les banques constateraient-elles une montée des comportements agressifs à leur endroit, en raison de la crise ? La BNP Paribas a obtenu de la CNIL l'autorisation de constituer un fichier recensant les incivilités (agressions verbales, comportementales ou physiques) commises par ses clients à l’encontre de ses salariés.
Les données informatisées sont relatives à l’identité des collaborateurs concernées par ces actes et au descriptif des incivilités (date, nature), au type d'accompagnement proposé au collaborateur victime et aux mesures prises à l’encontre du client incriminé.
Au cas où à la suite des incivilités, le client et la banque aurait rompu leur relation commerciale, l'autorisation précise toutefois que le client incriminé peut toujours se présenter à une autre agence de la banque dans la mesure où les circonstances de la rupture ne sont pas connues du réseau commercial.
En revanche, le fichier ne peut contenir de données personnelles relatives au client à l'origine de l'incivilité. Autre précaution assortie avec l'autorisation de la CNIL : les données personnelles contenues dans l’outil de gestion des incivilités commerciales sont conservées un an. Au terme de ce délai, elles seront anonymisées.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Information financière : Symphony s’attaque au géant Bloomberg
Les Français veulent imposer à leur banque un nouvel équilibre des forces
IBM signe un contrat de « plusieurs milliards de dollars » avec ABN Amro
ING simplifie son informatique et… supprime 1 700 emplois
Société Générale propose à ses clients de tester ses futurs services
Banque : le numérique déstabilise le métier de conseiller clientèle
Menacées par les géants du web, les banques doivent s’engager pleinement dans le digital
La Lloyds met l’accent sur le numérique et supprime 9000 postes
La Société Générale organise un hackathon sur les objets connectés
La Caisse d’Epargne rode son agence « nouvelle définition »
Wells Fargo lance son accélérateur de startups
Crédit Agricole veut faire de Bforbank une banque 100 % numérique
La Société Générale affûte ses armes contre les Google et Amazon
Société Générale drague les jeunes avec le streaming musical
BNP Paribas transforme ses agences et joue la complémentarité avec le digital
Hackathon : la Société Générale donne 48h pour réinventer la DSI
Dossier relation-client : les Français aiment leur banque... digitale
BNP Paribas remet les prix de l’innovation 2013
BNP Paribas avertie par la Cnil pour sa mauvaise gestion du fichier d’interdits bancaires
Virginie Fauvel (BNP Paribas). Son défi : inventer la banque de demain