En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Une femme découvre son dossier médical sur la Toile

Normalement le dossier médical est confidentiel. Hélas, une mère de famille a eu la désagréable surprise de trouver le sien, et celui d'autres patients, sur Internet en libre accès !

laisser un avis
La collecte de données personnelles et le respect de leur confidentialité est un sujet délicat. Mais s’il y a un domaine où cette notion est primordiale c’est bien celui de la santé. Une femme de 37 ans a pourtant découvert son dossier médical en ligne révèle le quotidien La Provence dans son édition du 1er mars 2013.
C’est en tapant son nom de famille dans Google que cette mère de famille a vu remonter son dossier médical sur un lien non sécurisé. Y figuraient notamment des informations confidentielles sur la naissance de son fils, il y a plus de quatre ans, à l'hôpital Nord de Marseille, sur la santé de son fils et la sienne. Elle lira même des détails sur le bébé à l'accouchement : « pâleur cutanée, signe de détresse respiratoire, cyanose du visage, transfert en réanimation ».
Ces informations étaient à la portée de tout le monde, sans clé ni code d'accès, à côté de son numéro de sécurité sociale s'est insurgée cette femme qui a déposé plainte. A l’hôpital on « tombe des nues » et assure qu’une enquête interne sera menée pour savoir « s'il y a des fuites ou un piratage interne ». Cette mère de famille est d’autant plus inquiète qu’elle a pu consulter les dossiers de dizaines de patients !

L'hôpital a trouvé la « fuite » et s'excuse

Après enquête, la « fuite » viendrait d’un fichier rassemblant des données sur les enfants prématurés indique un responsable de l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille à La Provence : « Les médecins qui ont mené cette étude l'ont fait héberger à l'extérieur de l'hôpital par un site qui n'avait pas pris toutes les précautions pour en garantir la confidentialité. Depuis, l'erreur a été rectifiée. Aujourd'hui, le fichier est chez nous et inaccessible. »
Si l’hôpital présente ses excuses, l’avocat de la mère de famille a promis de saisir la justice et la Commission nationale informatique et libertés (Cnil). « On peut fabriquer ainsi en quelques secondes, à partir de citoyens ordinaires, des parias », déplore-t-il.
Source : La Provence
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
« IBM n’a pas fourni de données de ses clients à la NSA »
Un lien hypertexte n’est pas une atteinte au droit d’auteur
L’Internet européen : une belle idée, mais utopique
iPhone 6 : les dernières rumeurs
Les rumeurs du Samsung Galaxy S5 : infos ou intox ?
Les e-commerçants français protègent mal nos données personnelles
Le début de la fin de l’extraterritorialité de Google
Dossier médical personnel : la facture du fiasco s'alourdit
Pourquoi Bouygues se risque à la guerre des prix sur l'Internet fixe
Les établissements de santé français sous-estiment le risque de fuite de données
JTech 165 : LeWeb 13, la voiture connectée, le salon nautique, le top des objets connectés
Les amendements au projet de règlement européen sur les données personnelles
Loi sur la prostitution: recul du gouvernement sur le blocage d'Internet
Données personnelles : lancement du concours MesInfos de la FING
France : la protection des données menacées par la loi de programmation militaire
Les Taxis G7 embarquent des hotspots wi-fi connectés en 4G
Les appareils photo connectés à Internet séduisent les acheteurs
Criteo : le "roi" mis à nu
Vie privée : la CNIL alerte les détenteurs d'un compte Paypal
Facebook : les publications des mineurs sont un peu plus protégées