En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Apple, à son tour victime d’une attaque informatique

Le géant américain a annoncé dans un communiqué avoir été victime d’une attaque informatique ces dernières semaines mais ne pas avoir pour l’heure de preuve que des données lui ont été volées.

laisser un avis
Après Facebook, Twitter, le New York Times ou le Wall Street Journal, le groupe américain Apple a reconnu à son tour mardi avoir été victime d'une attaque informatique, assurant toutefois n'avoir « pas de preuve » que des données lui aient été dérobées.

Le ver était dans Apple

Un logiciel malveillant « a été utilisé dans une attaque contre Apple et d'autres sociétés », a indiqué le groupe à la pomme dans un communiqué envoyé par courriel. Il précise que ce logiciel « a été répandu par l'intermédiaire d'un site internet pour des développeurs de logiciels » et a utilisé « une vulnérabilité dans le logiciel Java pour les navigateurs internet ».
Apple ne fournit aucune indication sur l'origine géographique de l'attaque, disant « travailler étroitement avec les forces de l'ordre pour trouver la source du logiciel malveillant ». Il assure que l'attaque n'a touché qu'un « petit nombre de systèmes » à l'intérieur du groupe, qui ont été « isolés de notre réseau ». « Il n'y a pas de preuve que des données aient quitté Apple », affirme-t-il.
Le groupe ajoute avoir rendu disponible mardi un nouvel outil permettant aux utilisateurs de ses ordinateurs Mac de vérifier leur système et de les purger le cas échéant du logiciel malveillant.

Attaques en chaîne

Le réseau social Facebook avait déjà indiqué la semaine dernière que cette vulnérabilité de Java, un logiciel commercialisé par le groupe Oracle, avait été utilisée par des pirates pour commettre une attaque « sophistiquée » contre lui par l'intermédiaire du site contaminé d'un développeur d'applications.
Un autre réseau social, Twitter, avait aussi mis en garde contre Java en annonçant le 2 février qu'environ 250.000 de ses utilisateurs avaient été victimes de pirates informatiques « sophistiqués ».
La même semaine, les quotidiens américains New York Times et Wall Street Journal avaient rapporté que leurs ordinateurs et systèmes informatiques avaient subi des cyber-attaques, pointant du doigt le gouvernement chinois.

Contexte échauffé

Une société américaine spécialisée dans la sécurité informatique publiait d’ailleurs tout récemment un rapport, fruit d’une enquête de plusieurs années, semblant démontrer que de nombreuses attaques portées contre les Etats-Unis étaient initiées et menées par une unité spéciale de l’armée chinoise, située à Shanghai.
Par ailleurs, cette recrudescence d'attaques officialisées ne signifie pas forcément que ces dernières se multiplient, mais peut-être, plus simplement, que les grandes sociétés américaines jouent le jeu et se plient au décret édicté par Barack Obama la semaine dernière. Ce texte encourage vivement les entreprises à communiquer de façon « volontaire », si elles ont été attaquées. Le moyen de prévenir les autres sociétés d'un danger et peut-être aussi de faire monter une certaine fièvre obsidionale aux Etats-Unis.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
IOC : le nouvel or noir des cyberdéfenseurs
"Le successeur du LG G2 marquera une rupture", selon le patron de LG France (vidéo)
Peut-on sécuriser l’open-source ?
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Greg Christie, un des pères de l'interface de l’iPhone, va quitter Apple
Trois minutes pour transformer une application Android en malware
L’iWatch d’Apple devrait être lancée en septembre prochain
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Apple rachète Novauris, un roi de la reconnaissance vocale, pour doper Siri
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Les objets connectés seront le nouveau paradis des malwares
Apple rachèterait un spécialiste des écrans mobiles à faible conso d’énergie
InSeam : un boîtier permettant de bien utiliser les fonctions de son smartphone en voiture (Vidéo)
Apple pourrait lancer un MacBook Air Retina et un iPad 12’’ au second semestre
Un des pères de l’iPhone se rappelle sa création pour contrer Samsung
Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité
Apple préparerait un MacBook 12 pouces et l’iWatch serait loin d’être prête…
Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes
Apple : Tim Cook et Jonathan Ive voient un avenir radieux, contre vents et marées