En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Twitter à nouveau au cœur d’un polémique pour des mots-clés antisémites

Le site de microblogging est à nouveau dénoncé par l’UEJF pour diffuser des messages antisémites marqués par des hashtags qui laissent peu de place au doute.

laisser un avis
Twitter véhicule de nouveaux messages antisémites sous le mot-clé #siJetaisNazi, a dénoncé, dimanche 6 janvier 2013, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) qui accuse le réseau social de refuser de mettre en place des « garde-fous » contre le racisme.
Le sujet a figuré parmi les plus discutés (TT, « trending topic ») samedi 5 janvier avec une grande majorité de messages offusqués.

Besoin de garde-fous

Quelques-uns étaient toutefois clairement antisémites (« #SiJetaisNazi j'aurais continué se que Hitler a commencé »). « Par son refus de mettre un place un dispositif de signalement opérant, Twitter offre un boulevard aux racistes et antisémites », regrette le président de l'UEJF, Jonathan Hayoun, dans un communiqué. Selon lui, « les garde-fous contre la haine semblent être devenus inexistants » et « ceux qui la distillent se sentent en totale impunité » sur le réseau social.

Assigné pour communiquer

En novembre, l'UEJF a assigné Twitter en justice pour le contraindre à lui communiquer les données permettant d'identifier les auteurs des messages antisémites. Les deux parties doivent se retrouver mardi devant le tribunal de grande instance de Paris. De son côté, le parquet de Paris a ouvert début novembre une enquête préliminaire après une plainte pour provocation à la haine raciale portant sur la diffusion de messages antisémites sur Twitter.

Précédent et discussion

L'enquête vise en particulier le ou les internautes qui ont mis en ligne, sous le mot-clé #unbonjuif, le tweet « Un bon juif est un juif mort ». La ministre du Droit des Femmes Najat Vallaud-Belkacem a annoncé en décembre qu'elle allait travailler avec les associations et Twitter pour prévenir la prolifération des messages de haine sur le réseau social. Les discussions, qui devaient commencer lundi, ont été reportées samedi à une date non précisée. La ministre doit toutefois s'entretenir mercredi 9 janvier prochain par téléphone avec le vice-président de Twitter, Colin Crowell, chargé des politiques publiques de l'entreprise américaine.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Dis-moi où tu tweetes, je te dirais quel contenu partager
Ce que nous prépare Twitter
Mission Rosetta, un succès planétaire grâce aux réseaux sociaux
Pourquoi les entreprises doivent elles mesurer et suivre leur e-réputation ?
Twitter propose un calendrier pour planifier vos campagnes
Dick Costolo (Twitter) : « pour être franc, nous aurions pu faire mieux »
L'audace est une garantie de succès dans la digitalisation d'une entreprise
Vaste offensive de Twitter dans la publicité
Les 6V du Big Data sur les médias sociaux
Twitter lance en France un outil publicitaire lié aux programmes TV
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
La double vie des politiques sur Twitter
Biz Stone: « en quelques jours, Jelly a attiré plus de monde que Twitter en un an »
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Twitter n'a toujours pas dégagé un dollar de bénéfice
La gendarmerie nationale ouvre son compte Twitter
Jelly, une application pour poser des questions à ses amis en photo
En Australie, les requins tweetent pour annoncer qu’ils approchent des côtes