En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Un « fake » de plus circule sur Facebook

Un faux message passe de mur en mur sur Facebook. Il intime au site de ne pas reprendre les contenus personnels à des fins commerciales. En fait, il ne sert à rien.

laisser un avis
Deux versions du message qui circule sur Facebook.
agrandir la photo
Pour la énième fois, Facebook va modifier les règles régissant son site. Cette fois c'est le vote des internautes validant les changements de politique de confidentialité du réseau social qui va être abandonné. La nouvelle a été annoncée par Elliot Schrage, vice-président en charge de la communication, dans un blog. Et une nouvelle fois, cette annonce a entraîné l'apparition d'un message qui circule de mur en mur. Eh bien vous pouvez arrêter de la faire suivre à vos amis, cette déclaration est un fake.
Il existe plusieurs versions de ce texte, mais il commence la plupart du temps par « en réponse aux nouvelles lignes directrices de Facebook, je déclare que mes droits d'auteur sont attachés à l'ensemble de mes données personnelles, illustrations, bandes dessinées, photos... » Quelle que soit la version, le message est clair : Facebook a changé ses conditions générales et peut utiliser commercialement les données publiées. Le site s'apprête pour le moment à croiser les données de ses membres avec celles de ses partenaires.
Cela dit, publier ce message sur votre mur ne pourra pas protéger vos contenus. Il n'a aucune valeur juridique. Le site américain snopes.com rappelait déjà en mai 2012 que la propriété des contenus publiés sur Facebook dépend des conditions de confidentialité que vous leur appliquez. Si vous ne partagez qu'avec vos amis, le réseau ne peut pas se servir de vos fichiers.
Vous pouvez donc arrêter de spammer vos amis. Ce message ne sert à rien... si ce n'est – peut-être – à faire connaître votre mécontentement à Facebook.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Quels acteurs auraient le plus à perdre d’un Facebook « pro » ?
Mission Rosetta, un succès planétaire grâce aux réseaux sociaux
"Facebook creuse notre tombe", dit le créateur de Room (vidéo du jour)
C&A propose de « liker » ses vêtements dans un magazine
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Phone Apps #60 : Facebook dégaine son appli anti-Snapchat (vidéo)
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Facebook et Google rendent leurs utilisateurs plus visibles sur le Net