En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

IDF 2012 : les innovations d’Intel dans le monde du sans-fil

Lors de la dernière conférence de l’IDF 2012, Justin Rattner (directeur technologique d’Intel) a dévoilé quelques nouveautés concernant les technologies sans fil mises au point par les Intel Labs.

laisser un avis
© Aymeric Siméon
L’Atom Rosepoint fait une apparition remarquée à l’IDF. Intel mise beaucoup sur ce processeur SoC (System on a Chip) et nous a montré – puce physique et wafer en main – un processeur double cœur expérimental gravé en 32 nm qui embarque un module Wi-Fi directement sur son circuit. Idéal pour le marché des tablettes et smartphones ! Cela permettrait en effet aux fabricants de s’affranchir du composant Wi-Fi déporté : une économie de quelques dollars non négligeable. On peut également imaginer que certains d'entre eux placent la puce au cœur d’un petit serveur multimédia domestique. Enfin, à long terme, l’intégration du module Wi-Fi directement sur le die du processeur ouvre des perspectives intéressantes pour les prochaines générations de puces de calcul Intel.

Un contrôleur réseau qui soulage le processeur

Aujourd’hui, que vous surfiez sur Internet ou que vous laissiez simplement votre ordinateur connecté à la Box, le module Wi-Fi de votre PC portable reçoit des informations sous forme de paquets de données. Certains sont dits « bons » car ils sont utiles à vos programmes, applications, etc., d’autres « peu pertinents », voire « mauvais », mais inhérents à la transmission de données via les ondes. Les bons et mauvais paquets sont tous transmis au processeur de l’ordinateur, via un contrôleur réseau qui doit se charger de faire le tri et les compiler.
© Aymeric Siméon
Le contrôleur réseau Spring Meadow : du Wi-Fi intelligent
agrandir la photo
Intel a conçu un contrôleur réseau expérimental capable de faire le plus gros du travail de tri et de compilation : Spring Meadow. Grâce à lui, le processeur ne reçoit que les bonnes informations et d’un seul coup. Il mobilise donc moins de puissance pour les traiter puisqu’il n’a plus finalement qu’à les assimiler et à les répartir. Dans la démonstration faite par Intel, on pouvait voir qu’au repos et en activité, le processeur de la machine possédant Spring Meadow était quatre fois moins sollicité que celui de la machine avec le contrôleur standard. Et, surtout, que la puissance moyenne pour le traitement était deux fois inférieure à celle requise par un PC portable actuel.

Intel n’a cependant pas donné d’information sur la consommation du contrôleur et il est plus que probable qu’un utilitaire logiciel soit requis pour l’appuyer. Car, en effet, à y regarder de plus près, Spring Meadow est, en fait, une évolution de la technologie Intel Smart Connect. Celle-ci est déjà présente dans certains ultrabooks et met à jour votre boîte mail, votre page Facebook, etc., automatiquement (dans certaines conditions) alors que la machine est en veille. Il y a fort à parier que Spring Meadow soit déployé peu de temps après les processeurs Haswell – mi 2013, à priori. L'idée est simple : en faire toujours plus en consommant moins d'énergie.

Intel remet le WiGig sous les feux de la rampe

© Aymeric Siméon
Le WiGig, le consortium Wi-Fi à grande vitesse
agrandir la photo
Autre projet représenté cette année : la Wireless Docking Station pour les PC portables et ultabooks et fonctionnant grâce à la technologie WiGig. Il s'agit d'une déclinaison du Wi-Fi (802.11ad) taillée pour transmettre simultanément, et sans fil, divers flux de données (vidéo 1080p, USB, audio...). Plus besoin de brancher votre PC à la station lorsque vous arrivez au bureau, ce dernier communique avec elle sans fil en WiGig. La station à venir posséderait des ports USB, des sorties vidéos (HDMI, DP, etc.)... Bref, de quoi l’exploiter dans un environnement professionnel ou personnel.
Le consortium WiGig regroupant des grandes marques comme Dell, Cisco, Marvell, Samsung, Panasonic ou encore AMD et Qualcomm travaillerait d’arrache-pied pour valider toutes les certifications (et cela peut prendre longtemps) des produits utilisant cette technologie ; la station, elle, arriverait sur le marché courant 2013.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Test mini PC Gigabyte et Zotac : prêts à jouer (vidéo)
Test du Spectre 13 : HP revient dans la course des ultrabooks
Le Zenbook UX302, l’ultrabook Asus dopé à la 3D
Dell XPS 11 : un bel ultrabook convertible handicapé par son clavier
Asus ET2321 : un PC tout-en-un haut de gamme pour toute la famille
IDF 2012 : Intel Haswell, des puces pour ultrabook en 2013
IDF 2012 : la nouvelle génération Atom pour mobile et tablette
IFA 2012 : les nouveaux PC de Toshiba prêts pour Windows 8
IFA 2012 : le PC-tablette Vaio Tap 20 de Sony en vidéo
IFA 2012 : l'ultrabook/tablette Dell XPS Duo 12 en vidéo
IFA 2012 : le Sony Vaio Duo 11 en vidéo
IFA 2012 : toutes les nouveautés Asus présentées à Berlin
Lenovo IdeaPad U310 : l’ultrabook aux airs de MacBook
Le Dell XPS 14, un ultrabook haut de gamme bien fini
PC Samsung 3/3 : rencontre avec les designers du Serie 9
Les nouveaux portables XPS de Dell en images
PC Samsung 2/3 : Serie 9, le nouveau fleuron
PC Samsung 1/3 : de la quantité à la qualité
L'ultrabook Samsung Série 9 en vidéo : mieux que le MacBook Air ?