En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Bureautique
Multimédia
Internet
Utilitaires
Personnaliser son pc
Loisirs
Sécurité
Logiciels Mobiles
Services en ligne
Divers
Astuces  >  Internet  >  Dossiers

Passez à Google Chrome

Interface épurée, nombreuses extensions, légèreté, rapidité : le navigateur de Google séduit de plus en plus d'utilisateurs. Voici comment maîtriser ses atouts…

laisser un avis
Le navigateur édité par Google n’en finit pas de grignoter des parts demarché, à la fois à Firefox et au jadis omnipotent Internet Explorer. Et même si les chiffres varient, évidemment, selon les cabinets d’études et les zones géographiques, Chromereste dans tous les cas le navigateur dont la progression a été la plus fulgurante. Selon AT Internet, qui observe la fréquentation des sites Internet, il a réalisé en moyenne 18,2 % des visites en Europe en décembre dernier, soit presque 8 points de plus en un an !
C’est le troisièmenavigateur en France, le deuxième en Espagne et au Portugal. L’institut StatCounter, quant à lui, place Chrome en deuxième position (28,4 %), au niveau mondial, devant Firefox (24,7 %) ! En France, il reste cependant encore derrière le navigateur de Mozilla, mais les courbes vont bientôt se croiser… Interface épurée sans barre demenus, barre d’adresses ultrapuissante, extensions nombreuses, mises à jour fréquentes, légèreté et ultrarapidité : c’est avec tous ces atouts que Chrome séduit presque immédiatement tous ceux qui l’essaient… et l’adoptent !
Chrome, c’est aussi un support avancé des derniers standards et protocoles du Net, et d’excellentes idées technologiques. Ainsi de cette séparation des fenêtres et onglets en autant de processus différents et indépendants en mémoire vive, pour une meilleure stabilité de l’ensemble; ou encore des greffons qui s’exécutent de façon isolée et qui peuvent planter sans faire boguer le navigateur.

Une moissonneuse de données perso

Pour autant, tout n’est pas rose dans Chrome, et il faut en connaître les limites. C’est ainsi qu’à l’usage, on constate une certaine instabilité quand il est utilisé concomitamment au plug-in Flash. Et surtout, il est un peu trop bavard par rapport aux données personnelles de l’utilisateur : il faut accepter, pour l’exploiter au mieux, que de nombreuses données de navigation soient remontées à Google, qui les utilisera pour mieux connaître les habitudes de surf de ses utilisateurs. C’est le cas de la barre d’adresses : tout ce qu’on y tape est envoyé à Google pour analyse et proposition de résultats, dès les premières lettres.
Chrome peut ainsi être vu comme une gigantesque moissonneuse de données personnelles. Ajoutons que Google profite de sa position pour ajouter à ses services (Gmail, Gdocs, etc.) des fonctions qui ne marchent qu’avec son navigateur. Des critiques que ne manque pas de relayer la fondation Mozilla, en arguant que son Firefox est développé en pensant à l’utilisateur et pas à un éditeur. Rien de bien dangereux, en définitive, mais il faut le garder à l’esprit. Cela dit, Chrome, c’est que du bonheur !

Un chrome aux multiples saveurs

La version de base est la plus courante et la plus stable, c’est celle que vous téléchargez par défaut à l’adresse google.fr/chrome. C’est le Chrome que nous vous recommandons, car c’est le plus testé et le mieux maintenu par Google. Il est mis à jour toutes les six semaines. La version actuelle est la 17.

La version bêta est un aperçu de ce que sera la prochaine mouture stable. Elle est également mise à jour toutes les six semaines. Sa version actuelle est la 18.

La version Dev est mise à jour toutes les semaines. Elle présente en avant-première les fonctions sur lesquelles planchent les programmeurs de Google. C’est le Chrome des curieux, prêts à utiliser des fonctions pas encore finies, ni traduites. Sa version est la 19.

La version Canary est la moins stable de toutes, elle est mise à jour quotidiennement. À l’inverse des versions bêta et Dev, c’est une version de travail « en l’état », qui peut très bien planter totalement selon les jours. À réserver aux plus aventuriers.

Chromium est moins connu. C’est une version libre de Chrome, au code source ouvert à tous les programmeurs et qui sert de fondement au navigateur de Google. Son intérêt: il est démuni de certaines fonctions de suivi de l’utilisateur par le géant du Web.

Ce qu'il vous faut
Niveau : Débutant / Temps : 15 minute(s)
Logiciels :
Google Chrome 19 Beta (Windows)
Google Chrome 18 (Windows)
Google Chrome 20 Beta (Dev) (Windows)
Dossier paru dans

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
TÉLÉCHARGEMENTS
Google Chrome 19 Beta (Windows)
Google Chrome 18 (Windows)
Google Chrome 20 Beta (Dev) (Windows)
SUR LES MÊMES THÈMES
L'histoire du Web vue par l'équipe de Google Chrome
Chrome : naviguez mieux sur votre iPhone
Chrome conquiert le monde
Windows 8 : installez Google Chrome pour Metro
Profitez d'Instagram... sur votre ordinateur !
Ajoutez une extension à Chrome pour protéger vos enfants
Chrome bientôt paré pour tous les jeux vidéo
Microsoft prend Google Chrome pour un malware
Découvrez des fonctions cachées de Chrome
Mise en boîte de février (OI-SVM 235)
Quel navigateur choisir (4/5) : Chrome 8
Google Chrome : les extensions arrivent sur Mac
Google Chrome : une mise à jour pour la version stable
Google Chrome goûte enfin aux extensions
Google Chrome : mise à jour de la bêta 3.0
Google Chrome : la V4 arrive avec la synchronisation des favoris
IE8 plus fort que Firefox et Chrome dans le domaine de la sécurité
La Minute Cloud #8 : les prestataires cloud
La Minute Cloud #7 : quel type de Cloud choisir ?