En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

Android Market, Google dévoile son service de sécurité

Un peu comme à l'entrée d'une boîte de nuit à la mode, il y aura désormais un physionomiste, un bouncer sur l'Android Market. Un service chargé de surveiller, sécuriser et pourchasser les malwares qui y pullulent.

laisser un avis
Sur son blog mobile officiel, Google a dévoilé hier soir, son bouncer, équivalent de nos videurs ou physionomistes de boîte de nuit. Un service chargé de scanner l'Android Market, de détecter les malwares et d'en débarasser le magasin d'applications Android. Ou comment rassurer les utilisateurs de téléphone Android à l'heure où le nombre d'applications croît rapidement, mais où de nombreux programmes mal intentionnés font parler d'eux.

Opérationnel depuis quelque temps déjà, ce service passe au crible toutes les nouvelles applications téléchargées sur le kiosque de téléchargement de Google, toutes celles qui y sont déjà. Ils surveillent également les comptes développeurs, surtout ceux des nouveaux venus afin de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un développeur dont le compte précédent aurait été fermé pour mauvais comportements.

Son fonctionnement théorique est simple : dès qu'une application est téléchargée, elle est scannée pour voir si elle intègre un malware, spyware ou cheval de Troie. Le service s'assure également que le programme se comporte normalement, qu'il ne risque pas d'échanger des données indésirées, etc. Les résultats sont ensuite comparés à ceux des applications précédemment testées pour détecter d'éventuels problèmes. Les applications sont ensuite exécutées dans une structure dans le cloud pour simuler son fonctionnement sur un périphérique Android.
Un processus, explique Google, qui est donc transparent pour l'utilisateur et aussi pour les développeurs, qui n'ont pas à subir les contretemps d'une validation de leur application. Un dernier point, comme une attaque, qui pointe directement la politique de validation sur l'App Store, très décriée pour son manque de transparence dans les premiers temps de son existence.

Google rappelle, qu'en 2011, le nombre de téléchargements potentiellement dangereux depuis l'Android Market a baissé de 40 %, malgré la multiplication des malwares. Et de conclure, modestement, qu'aucune « approche sécuritaire n'est sans faille (...) nos systèmes s'améliorent chaque jour pour détecter et éliminer les malwares. Nous continuons à inviter la communauté à travailler avec nous pour rendre Android plus sûr ».


envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Trois minutes pour transformer une application Android en malware
Peut-on sécuriser l’open-source ?
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Déballage du Galaxy S5 en direct dans 01Live Hebdo (vidéo)
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Phone Apps #47 : La sélection d'applis de la semaine (vidéo)
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Les objets connectés seront le nouveau paradis des malwares
Découvrez le HTC One M8 en images (Vidéo)
Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité
Test hi-Call de hi-Fun : Téléphoner avec ses gants (Vidéo)
Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes
La protection des contenus 2.0 est arrivée
Le monde connecté de demain doit-il être centré sur la personne ou sur les objets ?
Google et LG pourraient sortir une smartwatch sous Android à l’automne
Samsung Galaxy S5 : le meilleur smartphone pour la photo ? (Vidéo)
Des Anonymous, partis à l’assaut d’une banque, hackent le mauvais site…
Google encourage à créer des applis pour Android sur les appareils wearables
Microsoft pourrait bientôt pousser son Xbox Live sur iOS et Android
Projet Ara, le smartphone modulable de Google sera vendu à partir de 50 dollars