En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Une enseignante poursuit ses élèves pour des injures sur Facebook

Un groupe avait été créé sur le réseau social pour demander son départ. Il s'agirait de la première plainte du genre.

laisser un avis
CC Robert S. Donovan
Une enseignante marseillaise a déposé plainte pour injures contre plusieurs de ses élèves, qui avaient créé un groupe sur le réseau social Facebook, apprend-on de source judiciaire.
Des élèves de troisième du collège des Chartreux, situé dans le centre-ville, faisaient notamment circuler une pétition pour réclamer « sa tête » par le biais de Facebook. Selon La Provence, qui a révélé l'affaire, le professeur d'anglais a déposé plainte mardi pour « injures sur personne chargée d'une mission publique ». Le groupe de discussion était intitulé « Pour tous ceux qui veulent qui yai plus Mme […] » (sic).
Trois élèves ont déjà fait l'objet de sanctions disciplinaires au sein du collège, dont ils ont été exclus temporairement, et devraient rapidement être entendus par les services de police, a précisé la même source judiciaire.

« Les gamins ne se rendent pas du tout compte de la gravité de ce genre de choses »

« Ce sont des élèves avec lesquels nous n'avions aucun problème », assure le chef d'établissement, Marie-Claude Cluzeville. « Ils ont été exclus temporairement, de un à huit jours en fonction de leur rôle », a-t-elle précisé. Elle a indiqué à La Provence : « C'est moi qui ai conseillé à l'enseignante de déposer plainte et j'ai également fait une demande de protection juridique pour elle. »
Elle confie que « les gamins ne se rendent pas du tout compte de la gravité de ce genre de choses » et a demandé à une association d'intervenir auprès d'eux « pour leur expliquer les conséquences juridiques et le droit sur Internet ».
Selon le quotidien méridional, il s'agirait de la première plainte de ce type, ce genre d'affaires se réglant d'habitude « entre les murs » des établissements.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Phone Apps #60 : Facebook dégaine son appli anti-Snapchat (vidéo)
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Facebook : la page « Adopte un gitan.com » fait scandale
Une association de défense des libertés porte plainte contre la surveillance américaine