En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Free veut juguler le spam envoyé par les PC zombies

Le fournisseur d'accès à Internet bloque désormais par défaut le port 25 de ses abonnés, pour éviter que leur PC soit utilisé comme relais de spam à leur insu.

laisser un avis
A l'occasion d'une mise à jour de ses options de configuration, Free a décidé de brider automatiquement les flux de messagerie sortant des machines de ses abonnés. Plus précisément, le FAI bloque désormais par défaut leur port 25, utilisé pour le protocole de messagerie SMTP. Seule une destination reste autorisée sur ce port : les propres serveurs de messagerie de Free. Et tout ceci dans un but, éviter que les PC des Freenautes ne soient utilisés à leur insu par des pirates pour servir d'émetteurs de spam. Car dans ce cas, les messages sortant de ces machines zombies sont envoyés directement sur les réseaux, en échappant au contrôle du fournisseur d'accès de l'utilisateur.
Free n'a pas opté pour un bridage strict, puisqu'il ne s'agit que d'un blocage par défaut. Les abonnés qui le souhaitent peuvent donc décocher l'option sur l'interface de gestion de leur Freebox. Ce sera notamment le cas de ceux qui possèdent leur propre serveur de messagerie SMTP ou qui utilisent celui d'un autre fournisseur d'accès.

Une mesure préconisée par l'Association des FAI

Quelques FAI, comme Tele2 par exemple, bloquent eux aussi le port 25 de leurs abonnés. Cette technique fait d'ailleurs partie des recommandations de l'Association des fournisseurs d'accès (AFA), pour lutter contre le fléau du spam. Mais les FAI traînent à l'appliquer : ' Beaucoup y réfléchissent, mais le blocage du port 25 doit s'accompagner d'autres mesures, un peu longues à mettre en place ', explique Estelle de Marco, responsable des affaires publiques à l'AFA.
Le FAI doit, par exemple, prévoir sur sa plate-forme technique un afflux de trafic dû à la redirection de tous les messages sur ses serveurs. ' Il doit aussi appliquer un système de détection des comportements anormaux, pour lutter efficacement contre les spams supplémentaires interceptés par ses serveurs ', ajoute Estelle de Marco.
Selon l'AFA, 50 à 80 % des spams seraient envoyés aujourd'hui par des PC zombies. Et le phénomène ne fait pas une bonne presse aux FAI, puisque les PC émetteurs de spams sont identifiés comme étant ceux de leurs abonnés...
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Un Mondial en demi-teinte
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur