En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Bureautique
Multimédia
Internet
Utilitaires
Personnaliser son pc
Loisirs
Sécurité
Logiciels Mobiles
Services en ligne
Divers

Ajouter ou remplacer un disque dur

L'installation matérielle d'un disque dur n'est pas très compliquée. Les modèles internes nécessitent de manier un tournevis, contrairement aux modèles externes qui s'installent sans bricolage.

Installez un disque dur IDE

Les disques de type IDE nécessitent plus de manipulations que les modèles Sata.
1 - Démontez l'ancien disque si besoin
Eteignez votre PC, débranchez sa prise de courant, et ouvrez le boîtier. Si le nouveau disque remplace un autre déjà présent dans l'ordinateur, démontez l'ancien. Retirez la prise d'alimentation ainsi que la nappe IDE (souvent grise), retirez les quatre vis qui fixent le disque dans son logement, puis enlevez l'ancien disque.
2. Configurez le disque
Comme tout périphérique IDE, votre nouveau disque doit être configuré en mode Maître (Master) ou Esclave (Slave) avant d'être relié à une nappe IDE. Celle-ci ne peut accepter que deux périphériques maximum, avec un élément maître (placé en bout de nappe) et un élément esclave (au milieu). Si le disque que vous installez vient remplacer un autre disque et s'il héberge le système d'exploitation, il doit être configuré en maître, sur la nappe IDE principale (son connecteur sur la carte mère est souvent nommé IDE 0 : cette indication figure à proximité de la prise). Si vous installez un disque dur secondaire, vous avez le choix de la configuration : maître sur la nappe secondaire (seul ou associé à un graveur de DVD en esclave, par exemple), ou esclave sur la nappe principale (associé à un autre disque dur).
Vous pouvez aussi laisser le PC décider ' seul ', en utilisant la position Cable Select : Le périphérique placé en bout de nappe sera alors considéré comme maître, et l'autre comme esclave. Pour configurer le disque selon le mode désiré, placez le cavalier (un petit contacteur électrique) situé à l'arrière du disque (à côté du large connecteur IDE) dans la position adéquate, en respectant les instructions du constructeur (elles figurent souvent sur un autocollant apposé à proximité du cavalier).
agrandir la photo
3. Fixez et branchez le disque
Insérez le nouveau disque dans son logement à l'intérieur du boîtier et fixez-le à l'aide des vis qui maintenaient l'ancien disque (ou avec celles fournies avec le nouveau disque). Dans la mesure du possible, évitez de placer ce disque trop près d'un autre : vous les protégerez ainsi mutuellement de la chaleur qu'ils dégagent (la température d'un disque dur en fonctionnement atteint souvent 60?'). Enfichez ensuite un connecteur d'alimentation Molex, doté de trois fils (noir, rouge et jaune) dans la prise adéquate,
agrandir la photo
ainsi qu'un connecteur de la nappe IDE : celui en bout de nappe pour un disque maître, celui en milieu de nappe pour un disque esclave. Un détrompeur vous empêche de le brancher dans le mauvais sens. Assurez-vous que l'autre extrémité de la nappe est correctement enfichée sur la carte mère, puis refermez votre PC.

Installez un disque dur Sata

Les conseils d'installation physique présentés dans la section ' Installez un disque dur IDE ' valent aussi pour les disques Sata (démontage d'un ancien disque, fixation dans le boîtier, etc.). En revanche, les branchements sont beaucoup plus simples.
Chaque disque est directement relié à la carte mère par son propre câble, sans aucun partage avec un autre périphérique ; il n'est donc pas nécessaire de le configurer en modes maître ou esclave. Pour l'alimentation électrique, la plupart des disques Sata sont équipés de deux connecteurs : d'une part, une prise Molex classique, et d'autre part une prise spécifique aux disques Sata, légèrement plus large que le connecteur destiné aux données. Attention : de nombreux PC ne disposent pas de ce connecteur d'alimentation spécifique ; de plus, certains constructeurs comme Seagate proposent des disques dépourvus de prise Molex.
Avant l'achat d'un disque, n'hésitez pas à inspecter l'intérieur de votre PC afin de vérifier que vous disposez bien des prises d'alimentation adéquates... ou d'un adaptateur approprié (Molex/Sata). Pour brancher un disque Sata, reliez une extrémité d'un câble Sata (plat et peu large) au connecteur sur le disque, et l'autre extrémité à l'une des prises sur la carte mère. Si le disque va accueillir Windows, reliez-le à la prise nommée Sata 0 sur la carte mère (cette indication figure à proximité des prises). Pour l'alimentation électrique du disque, vous pouvez connecter, au choix, une prise Molex ou une prise spécifique Sata, en fonction des connecteurs disponibles dans votre PC.
agrandir la photo

Ajoutez un disque dur externe

agrandir la photo
Les disques durs externes sont les modèles les plus simples à installer : reconnus immédiatement, ils ne nécessitent pas de formatage et sont utilisables tout de suite.
Reliez votre disque à une prise de courant (s'il a besoin d'être alimenté : de nombreux modèles compacts autoalimentés peuvent fonctionner sans bloc secteur) et branchez-le sur une prise USB ou FireWire libre. Avec un PC sous Windows 98, installez d'abord le pilote ?" fourni le plus souvent sur CD ?" puis branchez votre disque. Sous Windows XP ou 2000, pas besoin de pilote : le disque apparaît après quelques secondes dans le Poste de Travail.
Si ce n'est pas le cas, faites un clic du bouton droit sur le Poste de Travail et choisissez Gérer. Dans la liste de périphériques, repérez votre disque (sa capacité est indiquée), puis faites à nouveau un clic du bouton droit et sélectionnez Modifier la lettre de lecteur ou le chemin d'accès. Cliquez ensuite sur Modifier, sélectionnez une lettre dans la liste déroulante Attribuer la lettre de lecteur suivante, puis validez.
agrandir la photo
Cliquez enfin sur Oui pour faire disparaître l'avertissement : votre disque doit maintenant être reconnu.

Profitez pleinement d'un disque Sata II

Il existe deux versions de l'interface Sata, la seconde autorisant des transferts de données plus rapides que la première. Hélas, distinguer une prise Sata I d'une Sata II sur une carte mère n'est pas toujours facile : les connecteurs Sata I se résument en général à un ergot en forme de L ; avec les prises Sata II, cet ergot est entouré d'une protection. Mais ce n'est pas toujours le cas !

Pour s'assurer de la présence de ports Sata II dans son PC, mieux vaut consulter le site du fournisseur de votre ordinateur ou de sa carte mère. En théorie, vous pouvez relier n'importe quel type de disque Sata (Sata I avec un débit maximal théorique de 150 Mo/s, Sata II à 300 Mo/s) sur n'importe quelle prise Sata du PC, quelle que soit sa vitesse. En pratique, c'est loin d'être le cas : la compatibilité entre les interfaces Sata I et Sata II n'est pas optimale, causant parfois des problèmes de reconnaissance des disques durs.

La plupart des constructeurs ont donc repris le système de cavalier des disques IDE, à placer en fonction du type de connexion Sata ; les indications sont précisées sur une étiquette collée sur le disque. En revanche, Hitachi a opté pour une méthode logicielle : tous ses disques Sata II sont préconfigurés en mode Sata I et, pour les débrider, il faut télécharger le logiciel Feature Tool (sur www.hitachigst.com/hdd/support/download.htm). Ce logiciel (en anglais) doit être copié sur une disquette ou un CD vierge, à partir desquels vous démarrerez l'ordinateur. Ce n'est pas sans risque : Feature Tool propose d'ajuster d'autres réglages, comme le niveau de bruit ou la consommation électrique. A utiliser avec précaution !

N'oubliez pas le Bios

agrandir la photo

Au premier démarrage après l'installation d'un disque interne, nous vous recommandons de vérifier dans le Bios de votre PC que votre nouveau disque est correctement reconnu. Au démarrage du PC, appuyez sur la touche permettant d'accéder au Bios (selon les ordinateurs, ce peut être Suppr, F1, F2...).

Naviguez dans les arborescences à l'aide des flèches de direction à la recherche d'intitulés comme Hardware configu25ration ou Storage ; les disques sont souvent présentés sous la forme Primary/Secondary Master ou Primary/Secondary Slave pour les modèles IDE, et Primary/Secondary Sata pour les modèles Sata.

Si votre nouveau disque apparaît en mode Off, passez-le en mode Auto à l'aide des flèches de direction et de la touche Entrée. Enregistrez vos modifications et redémarrez votre PC.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur