En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment ça marche : la connectique de la carte mère

Vous vous demandez où brancher le processeur, la mémoire vive, le disque dur, le graveur, le clavier, la souris, l'imprimante... Revue de détail des connecteurs de la carte mère en images.

Bien entendu, chaque carte mère a une disposition des composants qui lui est propre. La carte ci-dessous n'est qu'un exemple qui nous sert de support. Elle ne ressemble donc pas forcément à celle qui équipe votre micro ou à celle que vous projetez d'acheter. Cependant, la plupart des prises se trouvent à une place proche de celle que nous vous présentons. En outre, même légèrement déplacées, elles conservent la forme spécifique qui les caractérise. Dans le doute, cherchez une sérigraphie près du connecteur : elle indique le type de prise auquel vous avez affaire.
agrandir la photo

1 - Les connecteurs audio de façade

agrandir la photo
Cette prise, bien pratique, permet de dupliquer les connecteurs audio de l'arrière de la carte mère sur la façade du boîtier. Il suffit d'y brancher le câble audio qui sort de la façade pour disposer de prises casque et micro accessibles.

2 - Les connecteurs externes

agrandir la photo
Ce bloc regroupe toutes les prises des périphériques externes de l'ordinateur : clavier, souris, imprimante... On y trouve aussi la prise réseau, les connecteurs audio, etc. Tous sont installés sur une plaque normalisée de 16 x 4,5 cm. C'est pourquoi tous les boîtiers du marché sont compatibles avec toutes les cartes mères.

3 - Le socket

Petit pavé comportant plusieurs centaines de trous ou de contacts, le socket reçoit le processeur. Il est bien entendu spécifique à une marque et à une génération de puce : il est, par exemple, impossible de placer une puce Intel dans un socket AMD, et inversement. En y regardant de plus près, on distingue une marque dans l'un des angles. Cette marque, également présente sous le processeur, indique le sens d'insertion. Le petit levier situé sur le côté permet de libérer et de retenir le processeur.

4 - Les connecteurs mémoire

Facilement identifiables à leur forme longue et fine, ils arborent différentes couleurs d'une carte mère à l'autre et alternent parfois deux couleurs différentes sur une même carte mère afin de faciliter le branchement des barrettes de mémoire de type dual channel. Le nombre de connecteurs varie d'une carte à l'autre, mais se situe généralement entre deux et quatre. Un détrompeur permet d'identifier le sens d'insertion de la mémoire et les petites pinces aux extrémités servent à maintenir les barrettes.

5 - Les connecteurs IDE

Deux à quatre connecteurs de ce type sont présents sur les cartes mères récentes. Ils sont destinés à recevoir les disques durs ou les graveurs IDE. Une nappe composée de 80 fils et de 40 connecteurs (un câble sur deux est une masse) permet de brancher un ou deux disques et/ou graveur. Quand deux disques sont branchés sur une même prise, il faut déterminer un disque maître et un disque esclave. Cette prise possède un sens de connexion, mais la présence d'un détrompeur empêche d'insérer un câble dans le mauvais sens. Ce connecteur tend à être abandonné au profit du S-ATA, particulièrement en ce qui concerne les disques durs (les graveurs S-ATA restant rares).

6 - Les connecteurs USB

Ils s'ajoutent aux prises USB externes. Ils sont destinés à recevoir des lecteurs de cartes mémoire, des rallonges (brackets) pour ajouter d'autres connecteurs USB à l'arrière du micro, ou les prises USB de la façade du boîtier. Chaque connecteur interne gère deux prises, une rallonge branchée sur l'une de ces prises ajoutera deux ports USB.

7 - Le connecteur Floppy

Toujours présente dans les PC, la prise du lecteur de disquettes est pourtant un accessoire qui paraît appartenir à un autre âge. Si elle existe encore, c'est pour récupérer tout simplement quelques anciennes données que l'on pourrait avoir conservées sur disquette ici ou là, et pour installer certains pilotes. Elle ressemble aux prises IDE, en plus petit, et elle est unique.

8 - Les connecteurs PCI

Connecteur d'extension interne par excellence, le PCI reçoit les cartes son, réseau, FireWire, et Wi-Fi. Il est cependant de moins en moins utilisé car les constructeurs tendent à intégrer les fonctions essentielles (son, réseau, FireWire, par exemple) directement dans la carte mère. De plus, il sera remplacé progressivement par le connecteur PCI-Express 1X. Cette prise possède un sens de connexion, mais un détrompeur empêche de mal insérer une carte.

9 - Les broches des boutons de façade

agrandir la photo
C'est de là que se commande, entre autres, le démarrage du PC. Ces petites broches reçoivent la plupart des câbles de la façade : boutons d'allumage et de remise à zéro (le reset), et diodes de tension et fonctionnement des disques. Les boutons n'ont pas de sens de branchement, ils ne servent qu'à établir un contact temporaire entre deux broches. En revanche, les diodes sont polarisées : correctement branchées, elles s'allument avec le PC ou quand un disque fonctionne ; à l'envers, elles ne s'allument jamais, mais sont sans risque pourle micro.

10 - Le connecteur PCI-Express 16X

Dédié à la carte graphique, le connecteur PCI Express 16X a remplacé la prise AGP de toutes les cartes mères datant d'au moins deux ans. Il n'est d'ailleurs pas toujours très facile de distinguer l'ancien du nouveau connecteur. Dans le doute, mieux vaut lire la sérigraphie située à côté de la prise ou le descriptif de la notice, ou encore, aller sur le site Web du constructeur.

11 - Les connecteurs PCI-Express 1X et 4X

Si le PCI-Express 16X remplace l'AGP, le PCI-Express 1X remplace le PCI... à un détail près : on ne trouve à l'heure actuelle presqu'aucune carte d'extension à ce nouveau format. C'est pourquoi les fabricants de cartes mères continuent à proposer des connecteurs PCI en plus des connecteurs PCI-Express.

12 - Les prises d'alimentation

Comme un disque dur ou un ventilateur, la carte mère a besoin d'électricité pour fonctionner. La prise principale est un large connecteur à 24 broches (norme ATX 2.0) ou 20 broches (norme ATX 1.0). Les boîtiers d'alimentation les plus récents proposent un adaptateur permettant d'assurer la compatibilité entre ces deux normes. Les processeurs modernes consomment tellement d'énergie par rapport à leurs ancêtres qu'il a fallu leur ajouter un connecteur d'alimentation auxiliaire, sous la forme d'une prise à quatre broches, huit broches pour les nouveaux Pentium D d'Intel.

13 - Les prises S-ATA

Destinées à recevoir les disques durs à la nouvelle norme S-ATA, ces prises sont simples à utiliser : une prise ne peut recevoir qu'un seul et unique disque. Il n'est donc pas nécessaire de déterminer un disque maître et un esclave. Les prises S-ATA sont regroupées par paires, et leur nombre varie d'une carte à l'autre (de deux à huit). On trouve aussi du S-ATA II sur certaines cartes. Cette norme est compatible avec le S-ATA I. Les disques S-ATA II fonctionnent tout aussi parfaitement sur les connecteurs S-ATA I.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur