En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Tiscali se prépare à la grève et à la revente

Les syndicats mobilisent les salariés pour demain, jeudi 24 février. Ils demandent un accord sur certaines garanties aux salariés, en prévision d'un rachat ou d'une réorganisation.

laisser un avis
La grogne monte d'un cran chez Tiscali France. Devant les rumeurs de rachat et le silence radio de la direction, les syndicats CFDT, CFTC, CGC et FO appellent à une journée de grève générale demain, 24 février. Un premier débrayage, de deux heures, avait eu lieu le 27 janvier, pour les mêmes raisons.
Ce sont Les Echos qui, ce mercredi matin, citaient une liste de candidats à la reprise de Tiscali en France (Deutsche Telekom, Telecom Italia, Cegetel, Bouygues Telecom et neuf telecom). ' On a l'impression que la direction, ici, n'a pas plus d'informations que nous ', commente un membre du comité d'entreprise.
Ce flou artistique a inspiré aux syndicats la revendication d'un accord où seraient couchées noir sur blanc un certain nombre de garanties (salaires, accompagnement, reclassement). Et ce, avant même tout rachat. ' Nous demandons à ce que soit " décorrélée " l'actualité de Tiscali d'avec le sort des salariés. ' Un moyen d'anticiper les événements, quels qu'ils soient. Car, selon les syndicats, même s'il n'y a pas reprise de Tiscali France, il y aura de toute façon une réorganisation. Et donc, de la ' casse sociale ' en perspective.

Fermetures de filiales européennes

Comité d'entreprise et syndicats sont en état d'alerte depuis septembre 2004, suite à ' plusieurs faits de nature à compromettre l'avenir de Tiscali ', estime-t-on au CE. Le prêt de 30 millions d'euros accordé par la filiale française en juillet 2004 à la maison-mère aurait notamment mis Tiscali France en difficulté, même s'il a finalement été remboursé ce mois-ci.
Le groupe a également fermé plusieurs filiales entre l'an dernier et le début 2005 (Belgique, Danemark) et, enfin, alors que des concurrents comme Free, France Télécom ou neuf telecom ont lancé des services de télévision sur ADSL, Tiscali tarde à ouvrir la vidéo à la demande pourtant plusieurs fois annoncée.
En France, le FAI comptait, en décembre 2004, 396 000 abonnés au haut-débit, ce qui le placerait au cinquième rang des fournisseurs hexagonaux.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Apple sur le point d’installer Beats Music par défaut sur tous les iPhone
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur