En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Microsoft, Yahoo! et Amazon unis contre Google Books

Mis à jour le
Microsoft, Yahoo! et Amazon unis contre Google Books
 

En rejoignant l'Open Book Alliance, une coalition portée par le site Internet Archive, ils souhaitent s'opposer à la création et à la commercialisation par Google d'une bibliothèque numérique universelle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Dendure
    Dendure     

    Avoir sous la main la bibliothèque de tous les ouvrages parus, dans toutes les langues, est un vieux rêve de science fiction. Et allons-y pour le couplet sur l'humanité qui atteint enfin la sagesse par la culture ! Mais on retrouve les mêmes Pbs de pognon, droits d'auteurs... et si ça foire autant qu'Hadopi on n'a pas fini de compter les points.
    Et sur la censure des ouvrages qui donnent des boutons aux dictateurs, Google les filtrera autant que les mails ?

  • jean2345
    jean2345     

    Microsoft,yahoo,Amazon ,ces noms me disent quelque chose ...pas forcement en bien.

  • architecteee
    architecteee     

    Et nous ? Heureusement que google se lance dans se genre d'initiative car pour l'instant, il n'y à rien de BIEN dans ce domaine. Le lien que vous citez dans l'article (internet archive) est en anglais. Alors même si je le comprends, c'est pas une raison. Je veux un service rapide, complet, en français.

    Et pour l'instant, à part google, personne ne me propose de tel service.

    Donc je dis aux groupes qui s'oppose à cela, proposer moi un service digne de ce nom, un service dont même google en aura envie, et là je serais prêt à vous soutenir. Mais pour l'instant je ne souhaite qu'une chose, c'est que google réussisse tous ces projets. Quitte à aller vers un monopole. (Qui soyons sincère, ne me pose aucun problème vu que les services googles sont gratuit pour la majorité)

Votre réponse
Postez un commentaire