Vivendi Universal face aux fausses notes de l'Internet

Une fois le rachat de Seagram (Universal Music et Polygram inclus) effectif, Vivendi Universal pourrait devenir le numéro un mondial de la production musicale. Mais le géant devra compter avec les petits poucets libertaires du Web que sont Napster, Gnutella, et l'incontrôlable format MP3.

Votre opinion

Postez un commentaire