nadiadaam.png
 
Capture d'écran - Europe 1 en novembre 2019

Le dernier cyberharceleur de la journaliste Nadia Daam a été traduit devant le Tribunal correctionnel de Rennes, mercredi 20 mars. Il écope de 5 mois de prison avec sursis et 2.500 euros d'amende.

Votre opinion

Postez un commentaire