Ubuntu, l'alternative à Windows montre ses muscles