TSMC continue de livrer des processeurs à Huawei
 

Le géant taïwanais de la production de semi-conducteurs n’aurait jamais été menacé par Washington de couper les ponts avec Huawei. L’entreprise chinoise n’a donc plus qu’un seul problème côté smartphones : récupérer sa licence Android.

Votre opinion

Postez un commentaire