Samsung et Huawei préparent des processeurs mobiles en 5 nm pour concurrencer Qualcomm
 

Le coréen Samsung et le chinois Huawei continuent leurs développements de SoC mobiles, notamment pour ne pas rester (trop) dépendants des entreprises américaines comme Qualcomm. Au menu : nouvelle architecture ARM, gravure 5 nm et GPUs « customs ».

Votre opinion

Postez un commentaire