Une association a déposé une action en justice pour en savoir davantage sur les capacités du service à briser le chiffrement des smartphones et ordinateurs portables.