Pendant des années, l’antivirus Kaspersky facilitait le tracking des utilisateurs
 

Le logiciel de sécurité insérait dans le code de chaque page web visitée un identifiant unique lié au terminal utilisé, qu’il était assez simple de récupérer. Un patch a été diffusé pour éliminer ce risque de surveillance.

Votre opinion

Postez un commentaire