Orange : les secondes qui fâchent

A la satisfaction générale, l'opérateur abolit la première minute indivisible sur les communications mobiles. Mais il a du mal à justifier la surfacturation des appels vers les réseaux SFR et Bouygues Telecom. Une mesure qui risque de mécontenter certains consommateurs.

Votre opinion

Postez un commentaire