Du 6 au 12 février 2006, les Américains se sont livrés à un exercice de cyberattaques massives sur les centres névralgiques d'Internet.