Mis à jour le
MySpace à la dérive
 

Le réseau social supprime un tiers de ses effectifs, soit 420 emplois, et se trouve désormais devancé par Facebook sur son pré carré américain.