Les sociétés de capital-risque font la part belle au logiciel

L'industrie du logiciel, moins surévaluée que les télécoms durant la bulle internet, garde la faveur des capital-risqueurs. Plus généralement, dans l'Europe high-tech, c'est la France qui, en 2002, a tiré son épingle du jeu des investissements.

Votre opinion

Postez un commentaire