Le WAP ne sera pas facturé comme le minitel

Six mois après l'ouverture de son service WAP, France Télécom dresse un bilan pour le moins contrasté, mais maintient ses ambitions.

Votre opinion

Postez un commentaire