Le Parlement européen veut à tout prix éviter une surveillance de masse automatisée
 

L’instance européenne a voté une résolution qui veut limiter le recours à l’intelligence artificielle par les forces de police et interdire certains usages comme les systèmes de notation sociale ou les techniques de reconnaissance biométrique automatisée autre que faciale.