Le mirage offshore s'estompe

Selon une étude européenne Unilog/IDC, seules 5 % des grandes entreprises françaises achètent des prestations d'externalisation à l'étranger. Ces mêmes sociétés ne s'attendent d'ailleurs pas à des économies extraordinaires.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

Votre opinion

Postez un commentaire