Le fondateur de Wikileaks comparaît à partir d’aujourd’hui devant la justice britannique. Il doit la convaincre de refuser son transfert aux Américains qui l’accusent d’espionnage.