La DGSE exploite un article de loi pour aspirer légalement nos métadonnées

Mis à jour le
Pour ses écoutes, la DGSE invoque l'article 20.
 
Pour ses écoutes, la DGSE invoque l'article 20. -

Le datacenter secret des services secrets français trouverait sa raison d'être dans une faille juridique datant de 1991, qui autorise le « balayage aléatoire » des ondes hertziennes.