La Cour de Cassation prend position en faveur du ' cybersquatting '

Une société avait déposé une marque et l'avait utilisée pour un site en .fr. Selon la Cour, rien n'empêche pourtant une seconde société, dans un autre secteur d'activité, d'utiliser le même nom en .com.