La CNIL craint un Prism français et exige des précisions

Mis à jour le
La CNIL craint un Prism français et exige des précisions
 

Alors que les Etats-Unis auraient écouté les conversations téléphoniques des Français, la Cnil s'inquiète que les agences de renseignements nationales utilisent des programmes du même type et demande des explications