WhatsApp
 

Grâce à des backdoors, les services de renseignement européens auraient accès aux conversations privées et chiffrées de bout en bout des citoyens. Le projet n'en est qu'à ses débuts.