chiffrement
 

Plutôt que de miser sur des portes dérobées compliquées à mettre à œuvre, les forces de l’ordre européennes préfèrent se concentrer sur des « techniques d’investigation alternatives », autrement dit le hacking.

Votre opinion

Postez un commentaire