Ericsson révise ses prévisions à la baisse

Le troisième équipementier mondial de téléphones mobiles lance un avertissement sur résultats. Le ralentissement américain provoque une baisse de la demande de téléphones portables. Conséquence ? En Europe, les opérateurs diffèrent leurs investissements dans les infrastructures de réseaux.

Votre opinion

Postez un commentaire