Emuparadise dit stop: Nintendo fait plier l’un des plus gros sites de rétrogaming du monde

Emuparadise dit stop: Nintendo fait plier l’un des plus gros sites de rétrogaming du monde
 

Après plus de 18 ans d’existence, le site d’émulation Emuparadise retire du téléchargement sa ludothèque complète de roms. Le responsable ? Nintendo, qui part en croisade contre les sites de rétrogaming.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • observateur31
    observateur31     

    Tout d'abord, merci à votre webmaster pour cette fonction "rafraichissement automatique de la page qui efface votre commentaire de 50 lignes". Pour info, vous lui direz que l'AJAX permets de faire pleins de trucs cool sans avoir à recharger une page...
    Ceci étant dit, je vais devoir re-écrire, mais sous une forme plus résumée et édulcorée, mon propos qui s'est évaporé dans le néant numérique.

    - Le vrai retro gaming, c'est collectionner consoles, cartouches de jeux, du matériel vintage quoi
    - Les émulateurs ont commencé une nouvelle ère du retro gaming - ils ont vraiment démocratisé le retro gaming
    - Mais il ést évident que si un dev est capable de coder un émulateur, pourquoi la société à l'origine du jeu n'en serait elle pas capable ?
    - Pourquoi ne pourrait elle pas se lancer dans ce business ? C'est moralement indiscutable.
    - Au final, il faut éviter de donner trop de crédit à l'émulation et tout le blâme à Nintendo.
    - D'autant plus que Nintendo ne fait QUE du jeu, et fabrique son propre hardware, ses propres jeux, nous déçoit et nous émerveille d'année en année.
    - Je préfère acheter, racheter des vieux jeu retro à Nintendo, un vrai acteur du jeu vidéo
    - Je préfère ceux qui participent activement, plutôt que les profiteurs qui mettent juste en place un truc sympa et pratique, pour plus tard devenir payant et rapace comme c'est pas permis (ex : steam)

    Marmaritsu Tintin
    Marmaritsu Tintin      (réponse à observateur31)

    J'ai quelques problèmes avec ta réponse , le plus grand étant ton élitisme envers le retrogaming. C'est subjectif bien évidemment , mais pour moi le retrogaming c'est pouvoir expérimenter des jeux relativement anciens peu importe la manière dont ils sont joués.

    Je pense aussi que l'émulation et la préservations non controllée des roms / isos sur internet est primordiale à la préservation vidéoludique. Ta collection est probablement jolie sur une étagère mais elle n'est pas vraiment éternelle (surtout les cds et la lentille de certaines consoles) et peut se dégrader voir devenir injouable même lorsque préservé dans de bonnes conditions.

    Ces sites que tu sembles diaboliser permettent à d'innombrables personnes d'expérimenter une infinité de titres qui se sont perdu dans le temps ou qui n'ont jamais été localisé. Je ne saurais compter le nombre de titres uniquement sorti au japon (ou jamais sorti du tout) que j'ai pu découvrir graçe à la magie de l'émulation. Sans compter le fait qu'émuler ses jeux permet de faire bien plus que juste les jouer (Tas , modification , triche , amélioration etc)

    Tu proposes aussi une alternative à l'émulation libre en encourageant nintendo de se lancer dans le ''business'' de l'émulation. Alors sur le papier cela semble être une exellente idée vu qu'ils possèdent probablement une grande partie du code source de nombreux jeux mais connaissant la companie , le public n'aura accès qu'a une infime partie de la ludothèque de nintendo.

    De plus , à moins d'acheter ses titres retros sur la virtual console ou la Nes / Snes mini (qui propose des prix excésivement cher et ne possède que très peu d'option) , tu n'es pas un ''acteur du jeu vidéo'' en achetant des anciens jeux physique , car comme le marché de l'occasion , les développeurs ne recoivent pas un seul centime de ce genre de transaction.

    Nintendo n'est pas une companie à défendre , détruire 18 ans d'archives vidéoludiques est tout simplement moralement impardonable , surtout quand l'immense majorité des jeux proposés n'ont jamais été redistribué ou ont appartenu à nintendo.

    Marmaritsu Tintin
    Marmaritsu Tintin      (réponse à observateur31)

    J'ai quelques problèmes avec ta réponse , le plus grand étant ton élitisme envers le retrogaming. C'est subjectif bien évidemment , mais pour moi le retrogaming c'est pouvoir expérimenter des jeux relativement anciens peu importe la manière dont ils sont joués.

    Je pense aussi que l'émulation et la préservations non controllée des roms / isos sur internet est primordiale à la préservation vidéoludique. Ta collection est probablement jolie sur une étagère mais elle n'est pas vraiment éternelle (surtout les cds et la lentille de certaines consoles) et peut se dégrader voir devenir injouable même lorsque préservé dans de bonnes conditions.

    Ces sites que tu sembles diaboliser permettent à d'innombrables personnes d'expérimenter une infinité de titres qui se sont perdu dans le temps ou qui n'ont jamais été localisé. Je ne saurais compter le nombre de titres uniquement sorti au japon (ou jamais sorti du tout) que j'ai pu découvrir graçe à la magie de l'émulation. Sans compter le fait qu'émuler ses jeux permet de faire bien plus que juste les jouer (Tas , modification , triche , amélioration etc)

    Tu proposes aussi une alternative à l'émulation libre en encourageant nintendo de se lancer dans le ''business'' de l'émulation. Alors sur le papier cela semble être une exellente idée vu qu'ils possèdent probablement une grande partie du code source de nombreux jeux mais connaissant la companie , le public n'aura accès qu'a une infime partie de la ludothèque de nintendo.

    De plus , à moins d'acheter ses titres retros sur la virtual console ou la Nes / Snes mini (qui propose des prix excésivement cher et ne possède que très peu d'option) , tu n'es pas un ''acteur du jeu vidéo'' en achetant des anciens jeux physique , car comme le marché de l'occasion , les développeurs ne recoivent pas un seul centime de ce genre de transaction.

    Nintendo n'est pas une companie à défendre , détruire 18 ans d'archives vidéoludiques est tout simplement moralement impardonable , surtout quand l'immense majorité des jeux proposés n'ont jamais été redistribué ou ont appartenu à nintendo.

    Marmaritsu Tintin
    Marmaritsu Tintin      (réponse à observateur31)

    J'ai quelques problèmes avec ta réponse , le plus grand étant ton élitisme envers le retrogaming. C'est subjectif bien évidemment , mais pour moi le retrogaming c'est pouvoir expérimenter des jeux relativement anciens peu importe la manière dont ils sont joués.

    Je pense aussi que l'émulation et la préservations non controllée des roms / isos sur internet est primordiale à la préservation vidéoludique. Ta collection est probablement jolie sur une étagère mais elle n'est pas vraiment éternelle (surtout les cds et la lentille de certaines consoles) et peut se dégrader voir devenir injouable même lorsque préservé dans de bonnes conditions.

    Ces sites que tu sembles diaboliser permettent à d'innombrables personnes d'expérimenter une infinité de titres qui se sont perdu dans le temps ou qui n'ont jamais été localisé. Je ne saurais compter le nombre de titres uniquement sorti au japon (ou jamais sorti du tout) que j'ai pu découvrir graçe à la magie de l'émulation. Sans compter le fait qu'émuler ses jeux permet de faire bien plus que juste les jouer (Tas , modification , triche , amélioration etc)

    Tu proposes aussi une alternative à l'émulation libre en encourageant nintendo de se lancer dans le ''business'' de l'émulation. Alors sur le papier cela semble être une exellente idée vu qu'ils possèdent probablement une grande partie du code source de nombreux jeux mais connaissant la companie , le public n'aura accès qu'a une infime partie de la ludothèque de nintendo.

    De plus , à moins d'acheter ses titres retros sur la virtual console ou la Nes / Snes mini (qui propose des prix excésivement cher et ne possède que très peu d'option) , tu n'es pas un ''acteur du jeu vidéo'' en achetant des anciens jeux physique , car comme le marché de l'occasion , les développeurs ne recoivent pas un seul centime de ce genre de transaction.

    Nintendo n'est pas une companie à défendre , détruire 18 ans d'archives vidéoludiques est tout simplement moralement impardonable , surtout quand l'immense majorité des jeux proposés n'ont jamais été redistribué ou ont appartenu à nintendo.

  • observateur31
    observateur31     

    Tout d'abord, merci à votre webmaster pour cette fonction "rafraichissement automatique de la page qui efface votre commentaire de 50 lignes". Pour info, vous lui direz que l'AJAX permets de faire pleins de trucs cool sans avoir à recharger une page...
    Ceci étant dit, je vais devoir re-écrire, mais sous une forme plus résumée et édulcorée, mon propos qui s'est évaporé dans le néant numérique.

    - Le vrai retro gaming, c'est collectionner consoles, cartouches de jeux, du matériel vintage quoi
    - Les émulateurs ont commencé une nouvelle ère du retro gaming - ils ont vraiment démocratisé le retro gaming
    - Mais il ést évident que si un dev est capable de coder un émulateur, pourquoi la société à l'origine du jeu n'en serait elle pas capable ?
    - Pourquoi ne pourrait elle pas se lancer dans ce business ? C'est moralement indiscutable.
    - Au final, il faut éviter de donner trop de crédit à l'émulation et tout le blâme à Nintendo.
    - D'autant plus que Nintendo ne fait QUE du jeu, et fabrique son propre hardware, ses propres jeux, nous déçoit et nous émerveille d'année en année.
    - Je préfère acheter, racheter des vieux jeu retro à Nintendo, un vrai acteur du jeu vidéo
    - Je préfère ceux qui participent activement, plutôt que les profiteurs qui mettent juste en place un truc sympa et pratique, pour plus tard devenir payant et rapace comme c'est pas permis (ex : steam)

Votre réponse
Postez un commentaire