Drones de vidéosurveillance : la CNIL s’inquiète pour nos libertés fondamentales
 

La haute autorité estime que le cadre législatif proposé dans le projet de loi pour la « sécurité globale » n’est pas assez strict et qu’il faudrait d’abord procéder à une expérimentation.

Votre opinion

Postez un commentaire