b9121db1ce60007a19d996576b04d.jpeg
 

La sentence est tombée mercredi 1er mai : le fondateur de WikiLeaks devra passer 50 semaines en prison au Royaume-Uni. Mais, la justice n'en a pas fini avec lui. Jeudi 2 mai, le tribunal de Westminster va examiner la demande d'extradition aux États-Unis de l'Australien. 

Votre opinion

Postez un commentaire