500 000 Américains doivent patcher leurs pacemakers pour éviter une attaque... et la mort
 

Une faille dans l’algorithme d’authentification des pacemakers du fabricant St Jude Medical  (groupe Abbott) permet à un attaquant d’envoyer des commandes malveillantes par radiofréquence. Et de provoquer le cas échéant un arrêt cardiaque.

Votre opinion

Postez un commentaire