En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Loi LPM: le Parlement entérine la surveillance renforcée de l'Internet

Le Sénat a voté sans modification la loi de programmation militaire. Son article 13 étend l'accès de l'administration aux données échangées et stockées sur le Net.

laisser un avis
 Le Sénat a adopté sans modifications le projet de loi, qui pourra être promulgué
Le Sénat a adopté sans modifications le projet de loi, qui pourra être promulgué
Le Sénat a voté sans modifications le projet de loi de programmation militaire (LPM). Son article 13 renforce les possibilités par l'Etat de surveiller, sans contrôle préalable d'un juge, à la fois les données de connexion et les documents stockés sur Internet.
Ce vote du Sénat en deuxième lecture clôt le travail du Parlement, les deux chambres ayant adopté le projet de loi dans les  mêmes termes. Un décret d'application devrait préciser certaines dispositions.
L'association des services Internet communautaires (Asic) a réagi très négativement à l'adoption définitive du texte : « En créant, pour les services de renseignement, un accès à toutes les données conservées par les hébergeurs et non plus aux seules données techniques, la France vient de fragiliser cette filière ».
L'Asic, qui réunit plusieurs géants du Web actifs en France (Priceminister, Dailymotion, Deezer, Google, Facebook ou Yahoo!), en appelle les parlementaires à saisir le Conseil constitutionnel pour que soit examinée la conformité du texte à la loi fondamentale.

Vers la captation directe et temps réel de données sur les réseaux ?

En adoptant le texte, les sénateurs n'ont pas tenu compte de la pression de nombreuses associations qui ont alerté ces derniers jours, sur les dangers pour les libertés citoyennes d'une part et pour les acteurs de l'économie numérique d'autre part, de plusieurs mesures du projet de loi contenu dans son article 13.
Parmi ces dernières figure la possibilité pour l'Etat de capter aussi bien les données de connexion (horadatage, adresse IP) que les documents "traités ou conservés", c'est à dire du contenu privé (photo, courriels) en bonne et due forme.
Les moyens techniques d'interception de ces données pourront passer par la collecte "sur sollicitation du réseau". Ce texte, à la rédaction floue, ouvre la porte à leur captation directe et en temps réel, sur les réseaux des opérateurs, par les services de renseignement. Une possibilité directement inspirée des moyens d'investigation de l'agence américaine NSA, tant décrié.
Lire aussi :
- Surveillance du Net : en quoi la loi de programmation militaire pose problème (publié le 9 décembre 2013)
 
 
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Que devient le thème de la « cybermenace chinoise » ?
Cybersurveillance: en 2012, 6000 interceptions de sécurité effectuées
Loi de programmation militaire: Jacques Attali juge "ahurissant" l'article 20
Loi de programmation militaire: la Cnil déplore l'accès possible aux contenus
Surveillance du Net: la loi de programmation militaire publiée au J.O.
Loi de programmation militaire : la protestation s'amplifie sur le Net
Surveillance du Net: les associations s'organisent après l'adoption de la LPM
Loi LPM: le Parlement entérine la surveillance renforcée de l'Internet
De l’impact de pratiques de cyber-surveillance sur les relations internationales
Surveillance du Net : en quoi la loi de programmation militaire pose problème
Le CNNum juge "inopportun" l'article 13 de la loi de programmation militaire
La filière numérique s'insurge contre la loi de programmation militaire
Renaissance Numérique : haro sur la loi de programmation militaire
Sony s'explique sur le présumé spyware chinois dans ses smartphones Xperia
Edward Snowden apprécie la sécurité du nouvel iPhone 6
Simple mais efficace : les cyberespions siphonnent les réseaux par... Gmail
Samsung Galaxy : ce que l’on risque avec la faille de verrouillage
Le réseau de la Maison Blanche, infiltré par des hackers russes
Comment les hackers du gouvernement Poutine espionnent l’Europe
Le FBI aurait identifié un émule d'Edward Snowden travaillant pour la NSA