En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Réunion de la dernière chance entre Google et les éditeurs de presse français

La médiation du gouvernement entre dans la dernière phase. Aucune issue ne se dessine pour le moment. Selon Google, il n’y aura sans doute pas de consensus avant la fin d’année.

laisser un avis
Les éditeurs de presse français auront-ils leur cadeau de Noël de la part de Google ? C’est peu probable. Une réunion de la dernière chance entre les représentants de Google, des éditeurs de presse français et le médiateur du gouvernement se tenait aujourd’hui, jeudi 20 décembre, concernant le litige sur un éventuel paiement de droits dits « voisins », a-t-on appris de source proche du dossier.
Depuis le début du mois, les patrons de presse et les représentants du moteur de recherche américain se sont réunis plusieurs fois par semaine avec le médiateur nommé par le gouvernement, Marc Schwartz du cabinet de conseil Mazar. Il a été désigné en novembre pour mener les négociations entre Google et les éditeurs de presse, ces derniers exigeant que le groupe américain paie des « droits voisins » du droit d'auteur, au regard des importants bénéfices publicitaires qu'il réalise en se contentant simplement de référencer leurs titres.

Manque d'unité chez les éditeurs français

Jeudi, deux options restaient aux participants : tout arrêter ou prolonger les négociations au-delà de la fin d'année, délai initialement imparti par le chef de l'Etat, a indiqué cette source à l'AFP, confirmant une information des Echos. Le président de la République François Hollande, qui a reçu fin octobre le patron de Google Eric Schmidt, avait annoncé qu'une loi pourrait « intervenir si nécessaire » pour faire payer une taxe à Google dans l'hypothèse où des négociations n'aboutissaient pas d'ici fin décembre.
Peu d'informations avaient filtré jusqu'ici sur l'avancée de ces réunions. Cité mercredi 19 décembre dans la Correspondance de la presse, le PDG de Google France Jean-Marc Tassetto, qui intervenait à HEC, s'est montré « dubitatif sur la signature d'un accord avant la fin de l'année ». Il a également souligné « le manque d'unité sur le front des éditeurs, citant notamment une nouvelle génération d'éditeur ou encore la presse quotidienne régionale qui a d'autres problématiques ». Dans un courrier envoyé au gouvernement, et rendu public mi-octobre par l'AFP, Google menaçait de ne plus référencer les médias français s'il devait se voir imposer une taxe assimilée à des droits d'auteur.

En Belgique, un accord financier a été trouvé

La presse est elle-même divisée sur la question d'une taxation, les médias traditionnels y sont favorables et estiment que leurs articles contribuent à drainer du trafic vers le géant du Net, quand les « pure players » (œuvrant uniquement sur Internet) sont contre, craignant une dépendance économique.
Google est en conflit avec les éditeurs dans beaucoup d’autres pays européens. En Allemagne, une proposition de loi est en train d’être examinée pour obliger Google à mettre la main au portefeuille. En Belgique, où les éditeurs se sont retrouvés dans une impasse juridique, le conflit s’est soldé par un accord financier : les éditeurs abandonnent leurs poursuites, en contrepartie le géant du Web leur paye les frais de justice et leur achète de la publicité.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
JTech 232 : Windows 10, Intel, Medpi 2015, Google (vidéo)
Google Nexus Player : enfin un boîtier Android TV qui tient la route ?(vidéo)
Google lance un service de stockage low cost pour données peu utilisées
Prise en main de la nouvelle Freebox mini 4K (vidéo)
MWC 2015 : ARA Project, le téléphone modulaire de Google, se dévoile (vidéo)
Google utilise le crowdfunding pour financer ses revendeurs
Gmail : activer le volet de prévisualisation des e-mails
JTech 215 : Windows 10, Box Miami, ultrabook, hoverboard (vidéo)
Google s’invite dans les télécommunications (vidéo du jour)
Best Of 2014 : revivez les débuts de Firefox 10 ans après (vidéo du jour)
Google Nexus 6 : que vaut la première "phablette" sous Lollipop ? (vidéo)
Google est-il trop puissant en Europe ? (vidéo)
Google Pigeon, ou comment le SEO local prend son envol !
Doctolib, le « Google de la santé », lève 4 millions d’euros
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
JTech 206 : Firefox, smartphones bon marché, Nexus 9, jouets high-tech (vidéo)
Google fournit gratuitement sa boîte à outils aux associations
Tablette Nexus 9 : le test en images (vidéo du jour)