En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Les Amis de la Terre dénoncent l'obsolescence programmée des produits high-tech

Pour l'association de protection de l'homme et de l'environnement, les efforts pour allonger la durée de vie des produits sont insuffisants. Pour mobiliser les consommateurs, elle lance un site Web.

laisser un avis
agrandir la photo
Après les sociétés pétrolières ou sidérurgiques, c’est au tour des entreprises high-tech d’être montrées du doigt par une association de protection de l’Homme et de l’environnement, les Amis de la Terre. Pour elle, l’impact des produits technologiques sur la nature s’aggrave ! Aussi lance-t-elle un nouveau site Internet afin d’informer les consommateurs sur les modes de production, de consommation et les possibilités d’allonger la vie de nos appareils.
Destruction de l'environnement, processus d'extraction des métaux nocifs à la planète, conditions de travail indignes, exportation des déchets... Tout y est détaillé, expliqué et dénoncé à l'aide de dessins, de vidéos et de textes quis e veulent didactiques.
Mais pour l’association, ce sont surtout le rythme soutenu de renouvellement et la consommation de masse qui sont en cause. Ainsi pour Camille Lecomte, chargé de campagne Modes de production et de consommation responsables aux Amis de la Terre France, il est urgent de réduire nos achats : « Le renouvellement des matériels, notamment dans le secteur des télécoms, est de plus en plus fréquent. Un ordinateur portable est actuellement changé tous les trois à quatre ans et un téléphone tous les 18 mois. » Alors que les anciens appareils fonctionnent toujours…
Les Amis de la Terre demandent donc aux entreprises de s’impliquer plus encore dans l’information du consommateur. Selon eux, il doit pouvoir savoir quelles sont les matières premières utilisées pour concevoir son PC ou sa tablette et leur origine. L’association espère aussi que les marques seront plus vigilantes sur les conditions de travail de leurs sous-traitants. On se souvient du scandale de la production des iPhone  5.

Loi et pétition en ligne

Elle aimerait également que les entreprises allongent la durée de la garantie contractuelle des produits et qu’elles rendent leurs appareils plus « réparables ». Elle s’appuie sur ce point sur une étude de 2007 de l’Ademe qui indique que le consommateur est plus enclin à faire réparer un appareil si le coût de la réparation est inférieur à un tiers du prix du neuf. Et ensuite de mener plus d’actions en faveur du recyclage. Elles sont trop timides estime l’association : ainsi le taux de collecte de téléphones portables usagés reste faible. En France, il n’atteignait que 4,35 % en 2011 révélait la Fédération des télécoms.
Mais les entreprises ne sont pas les seules que les Amis de la Terre aimeraient voir s’impliquer plus avant. Ils demandent aux pouvoirs publics d’adopter une loi contre l’obsolescence programmée. Celle-ci créerait un délit d’obsolescence programmée pour que le consommateur puisse se retourner contre les pratiques de certaines entreprises ; allongerait la durée de garantie de deux à dix ans, incitant ainsi les marques à produire durable et accentuerait l’information du consommateur sur les possibilités de réparations. Tout un programme !
Dernier levier sur lequel compte l’association, la réactivité des citoyens. Elle leur suggère de plus s’informer et de s’impliquer en allongeant d’eux-mêmes la durée de vie de leurs appareils. Et si jamais ils sont convaincus du bien-fondé de l’action des Amis de la Terre, ils peuvent faire pression sur le monde politique en signant une pétition en ligne sur le nouveau site.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Efficacité énergétique des datacenters : que représente aujourd’hui le PUE ?
Un supercalculateur vert à l’Université de Reims
Un comparateur pour revendre au meilleur prix sa flotte de mobiles
Love2recycle : L'art de recycler les appareils high-tech
Equinix récompensé par la Commission européenne pour son datacenter green
Cisco et Google occupent ex-aequo la tête du classement Cool IT de Greenpeace
Les ravages insoupçonnés de la pollution informatique
Google dépense un milliard de dollars dans les énergies renouvelables
[LeWeb12] Les objets prennent le pouvoir
Quand un centre informatique chauffe un quartier
Que faire de son téléphone usagé ?
Quand le data center chauffe le centre aquatique Val-d'Europe
Un serveur alimenté par les mollets !
Green IT : l'idée progresse, mais le passage à l'acte reste difficile
L'Etat encourage les recherches sur les datacenters de nouvelle génération
Revendez votre vieil iPhone à... Apple
L'impact écologique non négligeable des TIC
Smart Grid : Schneider Electric s'empare de Telvent
Schneider Electric déploie sa stratégie Smart Grid