En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

L'antiféminisme de Carla Bruni-Sarkozy déclenche un tollé sur Twitter

Les déclarations de l'ancienne première dame sur le féminisme lui valent une avalanche de messages outrés sur le site de micro-blogging.

laisser un avis
agrandir la photo
Il y a une semaine, Carla Bruni faisait monter les enchères lors de la vente des vins des Hospices de Beaune. Cette semaine elle fait monter la colère sur Twitter. L’ancienne première dame a en effet déclaré dans le magazine Vogue « qu'on n'a pas besoin d'être féministe dans (sa) génération ».
Dénonçant ces propos, le mouvement Osez le féminisme! a rapidement invité les utilisateurs de Twitter à lui répondre avec le hashtag #ChereCarlaBruni. De nombreux anonymes ont donc réagi. Une avec un « ma génération a besoin du féminisme parce qu’on demande encore aux femmes violées si elles ont été légères et provocantes », un deuxième lui suggère d’aller faire un tour dans d’autres pays pour y voir si la condition féminine est si enviable, quand une autre rappelle que l'égalité des salaires n'est pas encore de ce monde.

Célébrités et femmes politiques montent au créneau

Mais les internautes lambdas ne sont pas les seuls à s'offusquer des propos de l'ex-première dame. Ainsi, la fondatrice des Chiennes de garde, Isabelle Alonso, lui a répondu par un cinglant « on aura besoin du féminisme tant que les femmes en position d’aider les autres s'en laveront les mains » et la comédienne Isabelle Margault d'ajouter : « On aura besoin du féminisme tant qu'un mec passant sur le trottoir te guidera spontanément pour faire ton créneau ».
Les femmes politiques ne sont pas en reste. La conseillère ministérielle de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits de la femme, s’est jointe à la fronde tout comme Corinne Lepage et la sénatrice Laurence Rossignol qui a écrit que « tant qu’on me demandera si je suis l’assistante du sénateur, la génération suivante aura besoin de féminisme ». Voilà un combat qui n’est pas près de se terminer !
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
La double vie des politiques sur Twitter
Biz Stone: « en quelques jours, Jelly a attiré plus de monde que Twitter en un an »
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Twitter n'a toujours pas dégagé un dollar de bénéfice
La gendarmerie nationale ouvre son compte Twitter
Jelly, une application pour poser des questions à ses amis en photo
En Australie, les requins tweetent pour annoncer qu’ils approchent des côtes
Frédric Lefebvre prétend que son compte Twitter a été piraté
François Hollande relance sa comm' en revenant sur Twitter
Les conseils du DG France de Twitter aux marques
#LIVE01Net : Stéphane Richard, PDG d'Orange, invité de 01NetTV-La Chaîne Techno
Instagram Direct, pour envoyer des photos privées et concurrencer Snapchat
A San Francisco, le ressentiment contre la Silicon Valley prend de l’ampleur
Twitter fait entrer une femme dans son conseil d'administration
Google dépose un brevet pour répondre sur les réseaux sociaux à votre place
La publicité est-elle en train de pervertir les réseaux sociaux ?
Six conseils pour être suivi sur Twitter
Twitter lance des timelines personnalisées