En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

iPhone 5 : les opérateurs contournent la non-compatibilité 4G

Le nouvel iPhone n'étant pas compatible avec la 4G française, les opérateurs jonglent avec les solutions techniques pour proposer le meilleur débit.

laisser un avis
Comme le Nouvel iPad lancé en mars dernier, l'iPhone 5 d'Apple n'est compatible qu'avec la norme 4G utilisée par les opérateurs de téléphonie mobile américains et laisse de côté les opérateurs français qui utilisent eux les bandes de fréquence 800 MHz et 2,6 GHz.
Les quatre opérateurs de réseaux mobiles Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR ont acheté fin 2011 ces fréquences 4G mises aux enchères par l'Etat pour la somme 3,6 milliards d'euros.
Cependant, cette technologie, qui permettra d'avoir depuis son mobile un débit internet équivalent à celui d'une ligne fixe très haut débit, n'est pour l'instant qu'en cours d'expérimentation dans plusieurs villes françaises et les offres commerciales ne sont attendues que courant 2013.
« Apple reste centré sur le marché américain », explique Stéphane Dubreuil analyste chez Sia-Conseil tout en soulignant qu'en Europe, la 4G est « tout juste émergente, et que ce n'est pas vraiment un argument de vente pour les opérateurs ».
En effet, Orange comme SFR, insistent plutôt sur le fait que les utilisateurs du dernier né d'Apple pourront bénéficier chez eux de l'amélioration qu'ils ont opéré sur leur réseau 3G, permettant des debits importants jusqu'à 42 megabits.

Pour Orange, « l'iPhone va évoluer »

Delphine Ernotte Cunci, directrice exécutive d'Orange France indique ainsi proposer l'iPhone 5 « à tous ceux qui veulent profiter du H+, premier tremplin vers la 4G, qui couvrira plus de 60 % de la population française fin 2012 ».
Même discours chez SFR qui souligne qu'il n'y a « pas de déception » sur la non-compatibilité de l'iPhone 5 avec la technologie 4G qu'il est tout juste en train de déployer.
De plus, l'iPhone « va évoluer, il y aura d'autres modèles », qui prendront en charge les normes européennes de la 4G espère-t-on au sein d'Orange, tout en admettant « ne pas avoir de calendrier » pour cette annonce.
En fait, le prochain iPhone a tout intérêt à être compatible avec la 4G européenne car « ses concurrents Samsung, HTC ou LG le seront », explique encore S. Dubreuil.
En attendant un éventuel nouvel iPhone compatible avec les fréquences en 800 MHz et 2,6 GHz, Bouygues Telecom a pris un autre chemin en demandant à l'Arcep, l'autorité des télécoms, l'autorisation de réutiliser pour la 4G la bande 1 800 MHz, aujourd'hui utilisée par Bouygues Telecom, SFR et Orange pour la 2G, qui permet de transmettre la voix et des données de faible volume comme les SMS.
A sa demande, l'Arcep a lancé fin juillet une consultation auprès des opérateurs afin d'étudier la mise à disposition de cette bande de fréquences 1 800 MHz pour la 4G, qui devrait se terminer le 28 septembre 2012.
« Nous sommes assez confiants dans une décision positive » de l'Arcep à notre demande, a assuré le directeur général de Bouygues Telecom, Didier Casas, « car c'est la meilleure façon de développer le très haut débit mobile le plus rapidement possible en France », souligne-t-il.
L'opérateur se dit donc techniquement prêt à lancer des offres 4G dans la bande des 1 800 MHz au premier semestre 2013, notamment pour les possesseurs d'iPhone 5.
Free Mobile trouverait lui aussi son intérêt dans l'affaire, car Bouygues Telecom « a officiellement dit que si l'autorisation lui était donnée d'exploiter la 4G dans la bande 1 800 il était prêt à restituer une partie de ses fréquences 1 800 au quatrième opérateur ».
Contrairement aux autres opérateurs, Free Mobile a remporté un lot dans la bande 2,6 GHz mais aucun dans la bande 800 MHz, lors des enchères.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Test du Bouygues Télécom Ultym 5 : la 4G à très bas prix (vidéo)
Test du SoshPhone 4G : le low cost aux grandes performances (vidéo)
Baisse importante des frais d'itinérance sur mobile
Smartphone LG G3 : notre test en vidéo (vidéo du jour)
Test de l’Alcatel Onetouch Pop S3, un smartphone 4G à petit prix (vidéo)
Test de l'Asus ZenFone 5 : pour adopter la ZenUI Attitude (vidéo)
Test du ZTE Grand S Flex : le smartphone 4G à moins de 200 euros (vidéo)
JTech 187 : LG G3, Huawei Ascend P7, Home by SFR (vidéo)
4G : Le tableau des offres entreprises
Mobile : 15 000 sites autorisés pour des antennes-radio 4G
Le réseau 4G de Bouygues Telecom couvre 69% de la population
Rachat de SFR: les fréquences au coeur de l'opération Bouygues-Free
Rachat de SFR: les fréquences au coeur de l'opération Bouygues-Free
Abonnés 4G: l'Europe à la traîne !
4G : Bouygues et Orange restent loin devant pour les antennes en service
[MWC 2014] Ericsson évoque déjà l’arrivée de la 5G vers 2020
Bouygues Telecom lancera la 4G à plus de 150 MBits/s dès juin 2014
Bouygues Telecom explique son accord avec SFR et son offre low cost
Un arrêté encadrera la publicité des opérateurs sur le haut débit fixe
Lancement 4G : Bouygues frappe fort