En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Jusqu'à 1 337 dollars pour découvrir les failles de Chromium

C'est ce que Google est prêt à verser à ceux qui découvriront une faille de sécurité dans la version open source de son navigateur.

laisser un avis
Comme Mozilla le fit en son temps, Google fait appel à sa communauté de développeurs pour mettre au jour les failles de Chrome. « Quelques-uns des plus importants bugs de sécurité que nous avons corrigés nous ont été rapportés par des chercheurs extérieurs au projet Chromium [la version open source de Chrome, NDLR] », explique Chris Evans, responsable de la sécurité de Chrome, sur le blog officiel de Chromium. Et il ajoute :
« Aujourd'hui, nous lançons une nouvelle expérience pour motiver les développeurs externes. Nous offrirons une récompense pour toutes les failles intéressantes et originales qui nous serons rapportées. »
Avec cette offre, Google entend encourager de nouveaux experts en sécurité à travailler sur Chromium (et donc sur Chrome), en plus de la communauté de développeurs existante. « Plus il y aura de personnes qui analyseront le code et le comportement de Chromium, plus nos millions d'utilisateurs surferont en toute sécurité. »

Premier arrivé, seul récompensé

Les récompenses iront de 500 à 1 337 dollars, cette dernière somme étant réservée aux « failles particulièrement dangereuses ». Si deux personnes découvrent le même bug, le premier à le rapporter à cette adresse aura la récompense. Google déterminera quelles sont les failles éligibles ou non. Il prévient dans ses FAQ que les problèmes de sécurité liés aux plug-in développés par des éditeurs tiers ne seront pas pris en compte.
La chasse aux bugs est ouverte dans tous les pays du monde. Toutefois, le moteur de recherche prévient qu'il ne sera pas en mesure de remettre la récompense promise aux habitants de pays mis sous embargo par les Etats-Unis, comme Cuba, la Corée du Nord, le Soudan ou la Syrie.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Doctolib, le « Google de la santé », lève 4 millions d’euros
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
Le futur de la carte à puce se joue sans cartes
JTech 206 : Firefox, smartphones bon marché, Nexus 9, jouets high-tech (vidéo)
Google fournit gratuitement sa boîte à outils aux associations
Tablette Nexus 9 : le test en images (vidéo du jour)
2014 : l’année qui aura vu les COMEX se mobiliser pour leur cybersécurité ?
Pourquoi pas un recyclage intelligent des briques technologiques d'Ecomouv
Google relance son opération séduction auprès des PME françaises
Nexus 9 : nos premières impressions sur la tablette Lollipop de Google
Inbox : la nouvelle boîte mail de Google (vidéo du jour)
JTech 202 : nouveaux iPad, Nexus 6 et 9, Samsung Galaxy Alpha, Valéo au mondial de l’auto (vidéo)
Retour sur les annonces Google : Android 5 et les Nexus 6 et 9 (vidéo)
01LIVE HEBDO #31 : annonces Google, ratés d'Apple, tablette Lenovo (vidéo replay)
Le Nexus 6 de Google en images
Nexus 9 : Google officialise sa tablette sous Lollipop
JTech 201 : Spécial Mondial de l’auto 2014 (vidéo)
Sébastien Faivre (Brainwave) : « Mettre une porte blindée ne suffit plus à protéger une entreprise »