En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Télécharger
Bureautique Développement Internet Multimédia Sécurité Utilitaires Personnaliser son pc Pilotes Loisirs Jeux Espace Kids Espace Pro

Convertir ses fichiers audio

D'un matériel à l'autre, il arrive que l'on ne puisse pas lire un même fichier audio. La solution, le convertir avec l'un des logiciels de ce dossier.

A force de développements foisonnants et de luttes d'intérêt, le monde des loisirs numériques aura engendré de nombreux formats de fichiers. Rien que dans l'audio, on en dénombre une bonne vingtaine dont une demi-douzaine pouvant prétendre au titre de standard.
Certains baladeurs savent lire des formats de fichiers mais pas d'autres, pourtant tout aussi répandus. Certains satellites sans fil (qui permettent d'écouter sur sa chaîne hi-fi des musiques stockées sur son PC) savent relire telle variante d'un format et pas telle autre. Votre voisin, avec son iPod, n'est pas fichu de lire le fichier que vous venez de lui transférer depuis votre baladeur Sony. De telles incompatibilités sont le lot quotidien de tout utilisateur de musique numérique.
Pour s'en sortir, il faut convertir ! Convertir un MP3 encodé en VBR vers un MP3 en CBR parce que le baladeur ne sait pas lire l'encodage VBR (un simple paramètre de compression que vous aviez coché sans trop savoir à quoi il servait) ; convertir sa bibliothèque de musique iTunes en WMA parce que l'on vient de troquer son iPod contre un Portable Media Center ; convertir tous ses enregistrements Atrac3 pour bénéficier des musiques de son PC sur les satellites sans fil installés derrière les chaînes hi-fi du foyer.
Convertir, certes. Mais avec quoi ? Les logiciels de conversion audio sont légion, et la plupart réalisent correctement ce qu'ils sont censés faire. Notre site Web en regorge et vous en propose plus d'une cinquantaine ! Comment s'y retrouver dans cette offre foisonnante ? Pour vous y aider, nous n'avons retenu ici que ceux qui étaient gratuits, plus les sharewares les plus réussis, ceux qui méritent l'investissement.

Les gratuits

CDex
de A.L.Fabert, (en français)
Ce logiciel open source est avant tout connu comme un outil d'extraction des pistes CDaudio. Mais il incorpore également une bonne fonction de conversion de multiples fichiers audio, capable d'explorer des sous-dossiers et de convertir ainsi tout ou partie d'un disque. Il supporte les principaux formats dont MP3, WAV, WMA, AAC, VQF, APE et OGG. L'ergonomie en mode conversion n'est pas des plus évidentes ni des plus pratiques. Mais le logiciel réalise les réencodages demandés sans problème et plutôt rapidement. En outre, il propose des paramétrages avancés pour chacun des codecs supportés.
dbPowerAmp Converter v11
de Illustrate, (en anglais)
dBpowerAMP est probablement le convertisseur gratuit le plus connu et le plus téléchargé. Ses qualités sont multiples mais son principal avantage consiste à être totalement intégré à l'explorateur Windows. Il suffit de cliquer du bouton droit sur un fichier (ou plusieurs) pour accéder à la fonction Convertir en ... Le logiciel facilite le téléchargement des codecs manquants, en vous dirigeant automatiquement sur la bonne page Web.
Pendant des années, dbPowerAmp a été diffusé avec un encodeur MP3, mais des problèmes de licence obligent désormais l'éditeur à retirer l'encodeur de la version gratuite. Toutefois, si un encodeur MP3 (comme le Lame) est déjà installé sur votre PC, il est automatiquement reconnu. Les paramètres de réglage des codecs sont parmi les plus complets. Le logiciel incorpore également un ripper (qui fonctionne avec certains CD protégés) très rapide. La version Plus, livrée avec un encodeur MP3, ne coûte que 14 €.
JetAudio Basic 6.1.7
de CoWon, (en anglais)
JetAudio est à la fois un convertisseur audio et un lecteur multimédia entièrement relookable à l'aide de skins. A ces fonctionnalités de base s'ajoutent une option d'extraction des CD audio (y compris protégés) et une autre de gravure de CD. Il supporte en standard les principaux formats audio (WAV, MP3, WMA, OGG, RA, AU, APE, Flac, etc.) ainsi que les formats MP4 et OGM si ces codecs sont préinstallés. Dans la version gratuite, la conversion ne peut s'effectuer que vers WMA, OGG, APE, Flac, Speex, RA et WAV. En effet, le MP3 n'est pas supporté, en raison de problèmes de licences déjà évoqués. Les paramètres de conversion pour chaque codec sont assez nombreux, et le processus de conversion s'est montré l'un des plus rapides.
Au final, voilà un excellent produit, très complet, auquel il ne manque pratiquement que la conversion en MP3. Celle-ci est en revanche présente dans la version Plus, en shareware, qui propose également l'encodage MP3Pro, des effets sonores, ainsi que l'utilisation d'un égaliseur et de filtres lors de la conversion.
Switch Sound Format Converter
de NCH Swift Sound, (en anglais)
Voilà un programme très simple d'emploi et plutôt rapide pour convertir soit plusieurs fichiers, soit un répertoire et l'intégralité de ses sous-répertoires. En reconnaissant pas moins de 18 formats audio en entrée (des plus connus aux plus rares) et 12 formats en sortie (y compris le MP3 mais uniquement à travers l'encodeur Lame), il s'avère l'un des plus complets. On s'étonnera juste de ne pas le voir proposer le format WMA en sortie. L'interface utilisateur n'a rien de révolutionnaire, mais son ergonomie très classique permet une prise en main instantanée du produit. Bref, un excellent outil gratuit qui joue la carte de l'universalité. Il existe également une version pour Macintosh.

Les payants

AudioConverter Studio 4.2
de ManiacTools, (en français - 24,95 €)

Récemment mis à jour, ce logiciel comporte deux modules de CD audio et un module de conversion. Le module de capture audio est incompatible avec les CD protégés mais interroge automatiquement, via Internet, la base CDDB pour récupérer les informations sur les chansons (titre, interprète, album, année) et préinitialisé les tags ID3 v1 et v2 (métadonnées associées à chaque fichier musical). Même si l'installation est en anglais, le logiciel peut être basculé en français par le menu File > Language > French.
Les conversions sont limitées aux quatre principaux formats musicaux : MP3, WMA, Ogg, WAV. Il ne prend donc pas en compte les formats iTunes. Cependant, les paramètres de sortie sont complets : par exemple en MP3-VBR et OGG-VBR, on peut définir les bornes maxi et mini de variation du débit. En WMA, outre le format standard, le logiciel supporte le WMA Professionnel, ainsi que le format Lossless mais pas le VBR. La conversion en batch d'un grand nombre de fichiers est possible et l'interface permet de sélectionner, pour chacun, un format de sortie différent.

Audio Conversion Wizard 1.8
de LitexMedia, (en français - 21,95 €)
ACW est à la fois simple d'emploi, puisque son ergonomie s'inspire de celle des assistants Windows, et très complet grâce au support d'un mode batch (pour convertir plusieurs fichiers d'un coup) et des formats WMA, MP3, OGG, FLAC et WAV. Il est capable de réaliser les conversions dans n'importe quel sens entre ces formats. Il se montre moyennement rapide, notamment en MP3, malgré l'intégration du codec Lame Encoder v3.93. Les paramètres de réglage sont très complets et l'on peut même demander une normalisation du volume des fichiers convertis.
On regrettera seulement que la traduction française soit à la fois incomplète et bâclée. L'éditeur produit également deux outils, qui s'intègrent à Windows Explorer : All- To-MP3 Converter 1.55 (pour convertir WMA, OGG, WAV, APE et Flac en MP3) et All?"To?"WMA Converter 1.77 (pour convertir MP3, OGG, WAV, APE et Flac en WMA).
Acoustica Audio Converter Pro 1.0
de Acoustica, (en français - 29,95 €)
AACP est un logiciel très convivial, particulièrement pratique pour convertir un nombre important de fichiers, voire un disque entier. Il est en effet capable d'explorer et de convertir une arborescence complète. Il supporte toutes les conversions imaginables entre les formats MP3, WMA, CDA, OGG et WAV (y compris les formats WAV Pro en 24 et 32 bits). Il sait aussi convertir à peu près tous les formats de playlists (Nero, iTunes, WMP, Real, Roxio, .m3, .pls, .clx, etc.). Les opérations sont plutôt rapides et le logiciel s'intègre parfaitement à l'explorateur Windows.
On regrettera uniquement que la version d'évaluation soit limitée à 7 conversions ! Enfin, signalons que AACP est une version évoluée d'un autre shareware assez connu : MP3 To Wav Converter Plus.
ImToo Audio Converter 2.0.16
de ImToo, (en français - 23 €)
Anciennement dénommé ImToo MP3 WAV Converter, ce logiciel a vu son nom modifié pour mieux refléter sa compatibilité avec de multiples formats, plus particulièrement les formats iTunes d'Apple puisqu'il embarque en standard l'encodeur adéquat. Il est donc tout à fait adapté à la conversion de fichiers MP3 en AAC/M4A, et inversement (AAC/M4A vers MP3). Il peut travailler en mode batch mais ne sait pas explorer automatiquement les sous-répertoires. Son interface utilisateur est agréable et entièrement relookable à l'aide de skins téléchargeables. La version d'évaluation gratuite permet de ne convertir que cinq fichiers à la fois, mais cela peut s'avérer suffisant pour des besoins ponctuels.
Multiformat Converter 1.5
de 4Musics, (en français - 20,95 €)
En français, le logiciel de 4Musics est très complet quant au paramétrage des codecs, compatible MP3, WMA, OGG, WAV et capable de réaliser toutes les conversions possibles entre ces formats. C'est peut-être le plus convivial du lot. Sa fonction Ajouter répertoire explore également les sous-répertoires, ce qui en fait un outil très pratique pour convertir tout un disque dur. Les informations présentées à l'écran sont très complètes et permettent de connaître tous les secrets techniques de sa collection musicale. C'est aussi l'un des plus rapides, si ce n'est le plus rapide de tous. Il aurait certainement été notre favori si quelques instabilités n'étaient pas venues perturber nos tests.
Signalons toutefois que ce logiciel semble être un clone parfait de Alt WAV MP3 WMA OGG Converter 3.55 de NeSoft (souffrant lui aussi de plantages), et que la version d'évaluation n'est pas très praticable puisqu'elle affiche un message d'alerte à chaque nouvelle conversion de fichier.
River Past Audio Converter 6.2.1
de River Past, (en anglais - 29,95 €)
River Past Audio Converter est l'un des outils les plus complets de notre sélection. Non seulement il reconnaît presque tous les formats audio du marché, mais il est également capable d'extraire les pistes audio de la quasi-totalité des formats vidéo pour les convertir ensuite dans le format de fichier audio de votre choix. Il reconnaît les formats audio MP3, WAV, WMA, Aiff, OGG, Unix Audio, AAC, AC3, RAM, CDA, AU, 3GP, MP4, MKA, Flac, APE... ainsi que les formats vidéo AVI, DivX, Mpeg, Xvid, WMV, MOV, MKV... En sortie, WAV, OGG et WMA sont supportés en série, MP3 nécessite le composant Lame, optionnel, et d'autres formats sont possibles via des boosters packs optionnels. Le logiciel vous guide vers le site où charger un éventuel codec manquant. L'interface utilisateur est sobre et les performances en conversion sont excellentes. Mais cet outil n'existe qu'en anglais.
FairStars Audio Converter 1.52
de Fairstars, (en anglais - 24,95 €)
Cet outil n'a rien de vraiment unique ou spectaculaire : ses performances (en termes de vitesse de conversion) sont dans la moyenne, sans plus. Mais il supporte de nombreux formats audio en entrée WAV, RealMedia (RM, RA, RMVB, RMJ), AIFF, AU, Creative VOC, PVF, IFF, SVX, APE, Flac, Ogg, VQF, MP1, MP2, MP3, WMA, WMV, ASF qu'il sait ensuite convertir, au choix, en WMA, MP3, VQF, OGG, FLAC, APE, WAV. Sa version d'évaluation est inutilisable puisqu'elle limite les titres à trois minutes. Reste que le logiciel s'est montré très stable durant nos tests et qu'il offre quelques formats rares, pour ne pas dire introuvables ailleurs.
Pour lire l'intégralité de notre dossier ' Tous les outils pour réussir vos conversions de fichiers ', cliquez ici.

Des incompatibilités, même en MP3

Les baladeurs, les lecteurs multimédias sans fil, les PDA, les consoles de jeux portables et les téléphones mobiles embarquent une électronique qui n'a ni la puissance ni la mémoire des ordinateurs. Ces appareils ont leurs propres limites et peuvent présenter des incompatibilités avec l'encodage réalisé sur PC. C'est notamment vrai en MP3 et en WMA.

Par exemple, l'encodage MP3 sur PC autorise des débits jusqu'à 320 Kbit/s. Certains appareils portables sont, quant à eux, limités à 128 ou 160 Kbit/s. Des conversions s'imposeront donc. Autre cas, les encodeurs PC supportent le mode VBR, qui aligne le débit sur la complexité du signal. Bien des appareils mobiles ne savent pas relire des fichiers avec encodage VBR, notamment en WMA. Là aussi, des conversions sont nécessaires avant de transférer le fichier du PC vers l'appareil.

Protection et conversion, un mariage (presque) impossible

Tous les fichiers de musique téléchargés sur les sites légaux disposent d'une protection ou DRM (Digital Right Management) qui empêche tant la copie que la conversion. Ainsi iTunes (de même que tous les autres logiciels présentés ici) ne sait pas convertir un fichier Microsoft WMA protégé (issu des VirginMega, FnacMusic et autres sites de vente en ligne) en un fichier M4A ou M4P compatible avec iPod.

Dans l'autre sens, il existe bien un utilitaire dénommé JHymn, qui permet de retirer une protection iTunes pour transformer un fichier protégé M4P en un fichier non protégé M4A, qui peut ensuite être converti en MP3 ou WMA. Apple a déjà, par le passé, contré cet outil en lançant une mise à jour de iTunes qui effaçait tout fichier déprotégé par JHymn. L'utilitaire a depuis été modifié pour mieux berner iTunes. Mais Apple a toute liberté de réagir à nouveau avec un nouvel iTunes...

Sinon, pour convertir des fichiers audio aux formats WMA ou AAC protégés, la solution la plus efficace consiste à graver d'abord le fichier sur un CD sous forme d'une piste audio, pour la reconvertir ensuite en fichier numérique mais débarrassé de ses protections. Libre à vous, alors, d'utiliser le format de votre choix.

Et la musique Midi ?

La musique se trouvant également sous forme de fichiers Midi, le format de commandes des synthétiseurs, il existe des logiciels qui convertissent les fichiers Midi en fichiers audio-numériques. Loopsoft propose ainsi trois outils en shareware (Midi To WAV, Midi To MP3 et Midi To OGG) pour convertir en un clic tout un jeu de fichiers Midi dans le format de votre choix. Évidemment, la qualité du résultat dépend de celle du synthétiseur de votre carte sonore.

Autre exemple, Midi2Wav Recorder 3.5 de RinaSoft (shareware, en anglais) ne se contente pas de convertir une lecture Midi en WAV ou en MP3, il sait aussi synchroniser un enregistrement audio. Ainsi, vous pouvez vous amuser à chanter sur la musique, le logiciel produira un MP3 de votre prestation, comportant musique et chant.

Il existe aussi des logiciels qui réalisent l'opération inverse : à partir d'un fichier MP3, ils reconstituent les partitions des instruments et génèrent un fichier Midi. Widi Recognition System 3.3 de Widisoft, Intelliscore Polyphonic WAV to MIDI, et TS-AudioToMidi de TallStick sont trois logiciels de transcription audio en partitions. Les trois utilisent des algorithmes très différents et produisent donc des résultats assez disparates.

Le résultat dépend beaucoup du morceau d'origine et des instruments employés. Les trois produits méritent donc d'être essayés pour trouver le mieux adapté à vos besoins.

Glossaire

Codec
Abréviation de codeur-décodeur. Extension logicielle utilisée pour encoder et décoder des fichiers multimédia afin qu'ils occupent moins d'espace disque.

VBR (Variable Bit Rate)
Méthode évoluée d'encodage dans laquelle le débit varie en fonction de la complexité du signal analogique à compresser, afin d'optimiser au mieux la qualité et la taille du fichier. Le VBR n'est pas supporté par tous les appareils.

CBR (Constant Bit Rate)
Méthode classique d'encodage avec laquelle le débit reste constant, quelle que soit la complexité du signal à compresser.

DRM (Digital Right Management)
Système de cryptage et de contrôle de l'exploitation d'un fichier destiné à protéger les droits des auteurs en limitant la copie et le transfert de fichiers musicaux et vidéo.

Lame
Nom d'un encodeur MP3 en open source.

Playsforsure
Label certifiant que l'appareil que vous achetez est bien compatible avec le format WMA protégé par DRM. Le label précise si l'appareil est compatible avec les modes Download (le plus fréquent) et/ou Subscription (uniquement utilisé aux Etats-Unis, pour l'instant, par Napster-To-Go et Yahoo! Music).

Les principaux formats audio

MP3 (Mpeg Layer 3)
Le standard de fait de la compression audio, disponible sur tous les appareils et tous les ordinateurs.

MP3Pro
Evolution du format MP3 avec encodage séparé des basses. Presque uniquement soutenu par Thomson.

OGG (OGG Vorbis)
Format entièrement libre de droits, très soutenu dans l'open source, de qualité sonore supérieure au MP3.

WMA
Format propriétaire de Microsoft, utilisé sur la grande majorité des sites de vente en ligne et désormais disponible sur la plupart des appareils. Attention, la mention WMA sur un appareil signifie que celui?"ci lit le WMA non protégé, cela ne signifie pas que l'appareil lit les fichiers WMA avec DRM des sites en ligne (c'est-à-dire compatible Playsforsure).

AAC (Advanced Audio Coding)
Format d'encodage adopté par Apple pour son iPod et son site/logiciel iTunes.

M4P
Extension (P = Protected) des fichiers iTunes protégés par DRM.

M4A
Extension (A = Audio) des fichiers iTunes non protégés.

Atrac3 (Adaptative Transform Acoustic Coding 3)
Format d'encodage exclusif à Sony utilisé sur les baladeurs de la marque, ainsi que sur le site Sony-Connect.

WAV
Format audio non compressé, utilisé notamment par Windows lors de la copie directe d'une piste audio sur le bureau.

AIFF
Format audio classique de l'univers Apple, notamment utilisé lors de la copie directe d'une piste audio sur le bureau MacOS.

Flac (Free Lossless Audio Codec)
Format de (faible) compression audio qui n'utilise aucune méthode de compression à perte (contrairement aux MP3 et consorts).

APE
Fichiers au format Monkey's Audio, autre standard de compression sans perte.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Téléchargement : les dix meilleurs logiciels de la semaine
La nouvelle version de l'appli Room améliore la recherche des discussions
Twitter : on peut désormais partager un tweet public via un Message privé
Uber embauche une équipe pour redorer son blason
Amazon lancera un service de réservation hôtelière début 2015
Pourquoi Apple remplace le bouton «Gratuit» de l'App store par «Obtenir»
Mozilla choisit Yahoo! comme moteur de recherche par défaut aux Etats-Unis
Vous pouvez désormais retrouver tous vos tweets depuis 2006
WhatsApp chiffre désormais vos messages pour protéger votre vie privée
Facebook Groups : l'appli qui ressuscite les discussions de groupes
Android 5.0: le nouvel OS mobile de Google nous a bluffés par sa beauté et sa fluidité
Snapchat lance son service de transfert d'argent, Snapcash
iOS 8.1.1 : Apple promet de meilleures performances pour l’iPhone 4S
Spotify vous permettra bientôt d'écouter des podcasts
Facebook prépare une version «pro» de son site
Facebook s’attaque aux publicités déguisées sur son fil d'actualité
Téléchargement : les dix meilleurs logiciels de la semaine
Firefox fête ses dix ans en se lançant dans la réalité virtuelle sur le Web
Skype devient accessible directement sur le Web
Bannie par Google, l'appli Disconnect revient défendre notre vie privée sur iOS