En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

L'ADSL à 2 Mbit/s prêt à s'étendre dans l'Hexagone

Jusqu'ici cantonné aux zones dégroupées, l'ADSL à 2 Mbit/s devrait se développer en France. L'ART vient de donner un avis favorable à une entrée de l'offre dans le catalogue de France Télécom.

laisser un avis
L'ADSL à 2 Mbits/s devrait prochainement ne plus se limiter aux zones de dégroupage, c'est-à-dire là où les opérateurs et fournisseurs d'accès s'affranchissent de France Télécom.
L'ART a en effet donné, à la fin du mois d'avril, un avis favorable autorisant l'opérateur à proposer une offre d'accès à 2 Mbit/s (128 kbit/s en montée) aux FAI, ce qui rendrait ce débit disponible dans les zones couvertes par l'ADSL. Jusqu'à présent, le débit proposé par France Télécom plafonnait à 1 Mbit/s.
Le ministère de l'Economie n'a semble-t-il pas encore homologué définitivement l'offre ?" cela ne saurait tarder, il se passe en général une quinzaine de jours entre l'avis de l'ART et l'homologation. Il faudra alors encore un mois avant que la nouvelle prestation n'entre en vigueur.
Elle devrait intéresser les fournisseurs qui soit ne possèdent pas d'offres à 2 Mbit/s (Wanadoo, AOL, Club-Internet, Cario), soit aimeraient étendre la disponibilité de leur service à une plus large échelle (Tiscali, Nerim par exemple).

Tarifs différenciés

Club-Internet n'a encore rien décidé. ' C'est à l'étude ', précise un porte-parole. Le FAI explique simplement, qu'il lancera début juin un forfait à 2 Mbit/s, à base de dégroupage. Il sera d'abord disponible en configuration Wi-Fi.
Néanmoins, l'offre de France Télécom, telle qu'approuvée par l'ART, ne permettra pas forcément de réduire la ' fracture numérique '. Les tarifs proposés par l'opérateur historique diffèrent fortement selon la taille du central téléphonique : 13 euros mensuel par ligne pour les zones denses (plus de 20 000 lignes), 25 euros ailleurs. Cette différence, appelée ' dépéréquation ', date de la refonte des offres de gros de France Télécom, en décembre dernier. L'ART avait approuvé cette différenciation, pour favoriser le dégroupage dans les zones moins denses.
Neuf telecom, qui mise sur ses propres infrastructures réseau, affirme n'être guère interessé par la future offre de France Télécom. ' Le prix sur les répartiteurs peu denses est trop élevé, donc nous nachèterons pas, sauf cas particulier. Concernant les répartiteurs denses, nous ne serons pas clients non plus, puisque nous avons décidé de dégrouper ces zones ', souligne un porte-parole.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Apple sur le point d’installer Beats Music par défaut sur tous les iPhone
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur